/24m/transports
Navigation

Transport: choisissez le futur design du REM

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt a lancé un appel au public, lundi, pour choisir le design que revêtiront les futurs trains du Réseau express métropolitain (REM) parmi trois modèles inspirés du mont Royal, du fleuve Saint-Laurent et de l'Expo 67.

«Trois options de design ont été dévoilées [...]. Chacune des options s’inspire de lieux emblématiques que le REM traverse ou de notre histoire», a commenté l’une des porte-paroles du bureau de projet REM, Virginie Cousineau.

«Le public a jusqu’au 23 juillet pour se prononcer et partager leurs préférences. Le design final sera défini suivant cette période de consultation et présenté dans les prochains mois», a-t-elle ajouté.

Les trains du REM desserviront, dans le futur, la grande région de Montréal sur 67 km et 26 stations.

«Les trois options présentées misent toutes sur une fenestration abondante à l’avant. Le REM n’ayant pas de chauffeur, il sera possible pour les passagers de regarder par la fenêtre avant. Le REM étant en grande partie aérien ou en surface, cette fenestration à l’avant offrira des points de vue d’exception», a expliqué Mme Cousineau.

Rappelons que ce procédé du REM ressemble grandement à celui effectué par la Société de transport de Montréal (STM) en 2011, alors que cette dernière avait organisé une consultation publique pour dénicher le nom de ses voitures de métro qui ont finalement été baptisées «Azur» parmi les milliers de noms proposés.

Le public avait aussi été appelé à voter parmi trois modèles d'habillage pour les nouvelles voitures de métro.

Travaux problématiques

Depuis le début des travaux du REM de la Caisse de dépôt en avril, les conséquences se font sentir pour les clients d’exo empruntant la ligne de train Deux-Montagnes, qui sera éventuellement convertie. Les heures de pointe ont été chamboulées, des départs ont été annulés et il n’y a désormais plus de service les fins de semaine.

Le «24 Heures» avait rencontré des clients du train de cette ligne à bout de souffle. Ces derniers envisageaient même d’utiliser leur voiture ou encore de déménager en raison des perturbations liées aux travaux de construction du train électrique de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

 

Voici les trois choix

Option Mont-Royal

COURTOISIE/REM

 

Un design épuré qui mise sur l’horizontalité et symbolise, avec son toit vert, le mont Royal que le REM traverse.

Les phares sont censés rappeler subtilement les ailes de l'ange du monument dédié à Sir George-Étienne-Cartier qui se retrouve au pied du mont Royal.

Option Saint-Laurent

COURTOISIE/REM

 

Distinctif par ses phares, ce design trouve son inspiration avec le fleuve Saint-Laurent et le nouveau pont Champlain sur lequel le REM passera.

Les phares en diagonale s'inspirent des haubans du nouveau pont Champlain. La ligne verte, apposée sur le côté de la voiture, représente à nouveau le pont et le "R" par-dessus symbolise le REM qui le traverse.

Option L’Expo

COURTOISIE/REM

 

«Un design coloré et des formes géométriques déstructurées : ce modèle est un clin d’œil à l’Expo 67 et au dynamisme culturel de Montréal», a expliqué Virginie Cousineau.

D’ailleurs, les phares de ce modèle s’inspirent des ailes d’un avion. Un rappel à la liaison avec l’aéroport et le rôle de Montréal en tant que métropole culturelle.

Le REM en chiffres 

  • 3 correspondances avec le métro (Bonaventure, McGill, Édouard-Montpetit)
  • 3 minutes de McGill à Édouard-Montpetit
  • 4 directions (Rive-Sud, Aéroport Montréal-Trudeau, Sainte-Anne-de-Bellevue, Deux-Montagnes)
  • 20 minutes du centre à l'aéroport
  • 26 stations
  • 67 km
  • 100 % électrique
  • 2021-2023 : mise en service progressive du REM
  • 34 000 emplois créés au Québec pendant la construction
  • 4 milliards $ investis au Québec