/news/politics
Navigation

Le Canada dépense 25 000$ pour 86 coussins en cuir

Ils ont été installés sur des chaises à l’ambassade canadienne au Mexique

CHAIR ONE
Photo courtoisie, GR Shop Chaque coussin en cuir installé sur les chaises à l’ambassade canadienne au Mexique a été payé plus de 286 $.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Ne reculant devant rien pour assurer le confort des diplomates et visiteurs, l’ambassade canadienne au Mexique a dépensé près de 25 000 $ de fonds publics pour acheter 86 coussins en cuir.

En septembre 2016, Affaires mondiales Canada a acheté les coussins à 286,50 $ l’unité pour qu’ils ornent des chaises situées dans l’atrium de l’ambassade à Mexico, révèlent des documents obtenus par la Fédération canadienne des contribuables (FCC).

Ce prix n’inclut même pas les frais de livraison, non spécifiés dans le bon de commande du gouvernement.

Selon la facture d’achat, les coussins en question sont faits pour complémenter la chaise « Chair One », sorte d’armature en aluminium au design sophistiqué, dont le modèle de base se détaille aujourd’hui à près de 700 $ l’unité.

Affaires mondiales Canada a refusé de confirmer que les 86 coussins correspondent à un nombre équivalent de chaises « Chair One » à l’ambassade, ce qui laisserait supposer un autre achat de plusieurs dizaines de milliers de dollars.

« Complètement injustifié »

Alors qu’il enchaîne les énormes déficits, le gouvernement fédéral pourrait se garder une petite gêne, selon le directeur fédéral de la FCC, Aaron Wudrick.

« C’est complètement injustifié. On ne dit pas que les diplomates canadiens devraient s’asseoir sur des chaises en plastique, mais il y a facilement moyen de trouver de bons coussins à 50 ou 60 $ », a-t-il ajouté.

M. Wudrick s’indigne d’autant plus que cette dépense pourrait en cacher une encore plus importante en présumant l’achat des chaises également.

« Il y a un manque d’imputabilité. Ils agissent comme des princes avec l’argent des payeurs de taxes », a dénoncé le député conservateur Pierre Paul-Hus.

Produit autochtone ?

De son côté, Affaires mondiales Canada a parlé d’un achat ponctuel fait dans le cadre de la rénovation de l’ambassade. Les coussins « serviront pour les années à venir. Nous savons que l’argent des contribuables doit être géré dans le plus grand respect », a fait savoir lundi la porte-parole Elizabeth Reid.

Cette dernière défend l’achat des coussins sous prétexte que les ambassades doivent promouvoir les entreprises et les produits canadiens, comme les produits autochtones. « Cela inclut ces coussins », a assuré Mme Reid.

Les produits « Chair One » ont été créés par un designer allemand, Konstantin Grcic, pour la marque italienne Magis, distribuée exclusivement en Amérique du Nord par l’entreprise américaine Hermann Miller.

Cette dernière fait affaire au Canada avec Circa Office Interiors, une compagnie autochtone basée à Regina, en Saskatchewan.