/news/society
Navigation

Conflit de travail chez les chauffeurs d’autobus de Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Réunis en assemblée générale dimanche, les membres du Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Société de transport de Saguenay (STS) ont voté à 98,8 % pour un recours à des moyens de pression pouvant aller jusqu’à une grève au moment jugé opportun.

«La direction de la STS manque de respect envers les 130 salariés touchés, qui assurent des milliers de déplacements pour les Saguenéens. Le nouveau plan de transport a été vivement critiqué, entre autres, à cause de la diminution de service à certains endroits de la ville. C'est les chauffeurs qui en paient les frais car ils sont sur la première ligne devant les usagers mécontents des décisions prises par la direction», a déclaré José-Nicolas Lopez, président du syndicat.

La convention collective des syndiqués est échue depuis le 31 décembre 2016.

Les discussions achoppent sur plusieurs points, notamment l'imposition du nouveau plan de transport mis en place le printemps dernier. Le syndicat, qui a dénoncé plusieurs de ces changements auprès de la direction, soutient que cette dernière «fait la sourde oreille».

«La direction doit prendre un engagement formel de s'attaquer à ce problème qui [touche] autant le public que nos membres», a ajouté M. Lopez.