/24m/transports
Navigation

Ouest de l’île: un corridor pour accéder au REM

Bloc Train électrique REM
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un corridor pour les autobus, les piétons et les cyclistes sera aménagé pour accéder à la station Kirkland du futur Réseau express métropolitain (REM) dans l’ouest de l’île de Montréal, jetant du même coup aux oubliettes le vieux projet de prolongement de l’autoroute 440 vers l’autoroute 40.

«Avant même de faire l’annonce d’aujourd’hui ça semblait quelque chose terminé depuis très longtemps», a indiqué le ministre des Affaires municipales Martin Coiteux.

Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal se sont entendus pour construire une voie réservée pour les autobus et une piste pour piétons et cyclistes sur l’emprise de l’autoroute 440, qui appartient au ministère des Transports depuis la fin des années 1970.

La voie réservée pour les autobus sera d’une longueur de 1,2 km entre la rue Antoine-Faucon et le chemin Sainte-Marie, ce qui pourra profiter aux résidents de Kirkland et de l’arrondissement de Pierrefonds-Roxboro. Une passerelle sera aussi aménagée pour relier le nord de l’autoroute 40 au sud.

Les infrastructures seront financées par le ministère des Transports et réalisées par la Ville de Montréal, et coûteront 10 millions de dollars selon les évaluations préliminaires. Les travaux s’arrimeront avec la construction de l’antenne du REM vers Sainte-Anne-de-Bellevue, dont la fin est prévue en 2023, selon Martin Coiteux.

Un lien pour le futur parc

La mairesse de Montréal Valérie Plante a expliqué que ce futur corridor permettra d’accéder en transports collectifs et actifs au futur parc régional qu’elle souhaite créer dans l’ouest de l’île.

Son administration est d’ailleurs en train de déterminer les paramètres et les délimitations de ce futur parc, dont ferait partie le secteur de l’Anse-à-l’Orme. Montréal pourra utiliser l’emprise de l’autoroute 440 comme parc pour les 50 prochaines années.

Pour le maire de Pierrefonds-Roxboro Jim Beis, l’annonce de mardi signe l’arrêt de mort du projet de boulevard urbain sur l’emprise de l’autoroute 440. « Je suis quand même choqué », a-t-il affirmé, soutenant que l’administration de Valérie Plante était déconnectée de la réalité en ne prévoyant pas d'accès pour les autos dans son corridor.

Selon ce dernier, la création d’un boulevard urbain nord-sud est « une nécessité » pour les résidents du secteur et le trafic va empiéter dans les rues résidentielles près du REM. Selon Valérie Plante, il y aura peu d’espaces de stationnement autour de la station, elle désire donc inciter les gens à se déplacer en transport en commun.

La fin du boulevard urbain remet aussi en question un projet de développement immobilier de 5500 logements. « On a passé des résolutions. On ne peut rien faire dans Pierrefonds-Ouest si je n’ai pas de boulevard urbain », a déclaré M. Beis, ne pouvant prédire s’il y aura un jour du développement dans l’ouest.

Valérie Plante a rappelé que son administration n’était pas fermée à du développement immobilier, indiquant que le boulevard urbain était plutôt une proposition qu’une condition à ce projet.