/news/society
Navigation

Le port de la muselière divise à Louiseville

Coup d'oeil sur cet article

Le débat sur le port de la muselière pour les chiens refait surface à Louiseville. Une semaine après l'attaque mortelle sur un chat en pleine rue, la population est divisée sur la question.

Doit-on exiger le port de la muselière pour les chiens en tout temps dans la ville? Les échanges se sont enflammés à ce sujet lundi soir, au conseil municipal.

Depuis déjà deux ans, les chiens de plus de 11 livres doivent porter une muselière lors d'événements, notamment au Festival de la galette de sarrasin.

L'attaque violente d'un chien qui a tué un chat en pleine rue la semaine dernière a jeté de l'huile sur le feu. Le frère de Christiane Vadnais, cette femme tuée par un chien en 2016, appuie l'idée de la muselière.

Pour Gaston Vadnais, c'est une question de sécurité.

La Ville de Louiseville ne peut imposer le règlement du port de la muselière sans avoir l'accord de la MRC et des villes voisines. Présentement, le règlement du port de la muselière pour les chiens lors d'événements publics coûte entre 8000 et 10 000 dollars à la Ville.