/news/transports
Navigation

Les chantiers routiers dérangent à Sherbrooke

Coup d'oeil sur cet article

Ce n'est pas aussi problématique qu'à Montréal, mais reste que les chantiers routiers dérangent à Sherbrooke. Il y en a partout et les automobilistes doivent faire preuve de patience, mais aussi d'ingéniosité pour les contourner.

Des voitures pare-chocs à pare-chocs sur des centaines de mètres; c'est le paysage estival cette année sur la rue King Ouest. Cette semaine, les travaux se sont déplacés dans le secteur du boulevard Jacques-Cartier, un quadrilatère fortement achalandé. Dans toutes les directions, l'accès est difficile.

«Ça fait 15 minutes que je suis dans le trafic», soupire un Sherbrookois. Ici, où normalement tous les secteurs sont à 15 minutes du centre-ville, les gens trouvent la situation anormale.

La réfection de la rue Belvédère Sud entre King et Galt donne aussi beaucoup de maux de tête cette semaine. «Je ne suis plus capable! On est toujours pris partout», s'exclame un jeune automobiliste.

Actuellement, une soixantaine de chantiers sont en cours à Sherbrooke. Au terme de l'année 2018, il y en aura eu 171, totalisant des investissements de 36,6 millions de dollars.

Les Sherbrookois ne sont pas au bout de leur peine. La portion de la rue King Ouest entre Belvédère et Wellington sera repavée et perturbera la circulation du 23 juillet au 2 août. Puis à l'automne, la rue Portland fera l'objet de travaux pendant deux mois entre Lionel-Groulx et Jacques-Cartier. Un chantier qui devrait s'étirer du 1er septembre au 1er novembre.