/news/currentevents
Navigation

Incendie criminel dans LaSalle: morte parce que des incendiaires se seraient trompés d’adresse

Coup d'oeil sur cet article

Une sexagénaire est morte dans l’incendie criminel d’un immeuble de l’arrondissement de LaSalle en mai dernier parce des incendiaires oeuvrant pour la mafia se seraient trompés d’adresse, a appris TVA Nouvelles.

Le soir du 15 mai dernier, un violent incendie ravage un bâtiment résidentiel de la rue Bois-des-Caryers. Près de 200 pompiers sont nécessaires pour maîtriser le brasier qui menaçait les maisons avoisinantes.

En faisant le décompte des résidents, on réalise qu’une femme de 61 ans manque à l’appel. Son corps est retrouvé le lendemain matin dans les décombres. La sexagénaire aurait été incapable de quitter son domicile à temps.

PHOTO AGENCE QMI, ERIK PETERS

Peu après l’incendie, la police avait indiqué qu’au moins trois individus avaient été vus en train de quitter rapidement l’arrière du bâtiment avant que le feu ne se propage. Selon le service de police de la Ville de Montréal (SPVM), «les suspects ont la peau de couleur noire».

«Guerre commerciale» avec la mafia

Selon ce que TVA Nouvelles a pu apprendre, les enquêteurs croient que la mort de cette femme de 61 ans est survenue parce que les incendiaires se sont trompés d’endroit.

Une vaste querelle commerciale impliquant le riche promoteur Allan Schacter et un membre connu de la mafia montréalaise, qu’on ne peut identifier, serait à l’origine de l’incendie criminel. Ce que le commanditaire du crime avait en tête, c’était de brûler une propriété appartenant à M. Schacter, estiment-ils.

Selon les documents judiciaires que nous avons pu consulter, le promoteur immobilier venait tout juste d’obtenir un jugement du tribunal en sa faveur qui lui permettait la saisie de plusieurs immeubles du mafieux en question.

Hasard, l’incendie du jumelé de la rue Bois-des-Caryers est survenu au même moment...

Autre coïncidence, la cossue résidence d’Allan Schacter a aussi été visée par un cocktail Molotov, tout comme sa voiture, dans la même période.

«En ce moment, je n’ai pas de commentaire à faire. Les enquêtes sont en cours. Je ne suis pas en mesure de faire plus de commentaires», a déclaré le promoteur, joint par TVA Nouvelles.

Le SPVM croit que ces trois événements sont liés. Pour la police, l’enquête sur l’incendie dans laquelle une femme innocente est décédée est de la plus haute importance, nous dit-on.

-D'après le reportage de Félix Séguin