/sacchips/pushstart
Navigation

[CRITIQUE] Octopath Traveler: un RPG aux apparences rétro qui vous fera travailler des méninges!

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes fan de jeux rétro, vous serez servi avec le petit dernier de Square Enix.
 
Gare à vous, toutefois, car malgré ses airs décontractés, Octopath Traveler va stimuler votre coco.
 
Il y a longtemps qu’on n’avait pas eu droit à un bon vieux jeu de rôles (ou RPG pour les habitués) à saveur «Pré- Final Fantasy 6» de la part du studio japonais (mise à part I am Setsuna et la série Bravely).
 
Les larmes de joie ont donc coulé abondamment sur les joues des joueurs lorsque Nintendo a annoncé l’arrivée de ce titre exclusif à la Switch. Moi la première. 
 
Mettant en vedette huit personnages différents avec chacun une destinée unique, Octopath Traveler vous embarque dans une grosse aventure main dans la main à travers les contrées d’Orsterra. 
Image: Archives

Pourquoi actualiser un mécanisme gagnant?

 
Depuis quelques années, plusieurs studios tentent de renouveler les mécaniques de combat des RPG, mais Octopath Traveler, lui,  demeure simpliste — et, encore une fois, très «rétro —;  ce qui fait son charme.
 
Après tout, la mécanique de combats par tours est à la base des plus vieux RPG connus. 
 
De plus, chaque ennemi affronté ont un ou plusieurs points faibles à exploiter, ce qui encourage» intégration de différentes stratégies de combat.
 
J’vous dis, lorsqu’on finit par maîtriser un combat en développant des stratagèmes pour briser l’adversaire et prévoir les prochains coups, c’est vraiment excitant!
 
C’est littéralement comme quand on finit par comprendre la maudite formule mathématique de statistique la veille du gros examen ministériel de 436... Oui, oui, ce moment quand tu te dis : oooooooooOOOOOOOOOHHH!!! BEN OUI!!!! 
Image: Archives

Si vous n’êtes pas ému par les histoires, vous n’avez pas de coeur

Huit personnages, ça veut aussi dire huit histoires tout aussi épiques les unes que les autres.
 
On retrouve...
  • une chasseuse qui cherche son mentor
  • un voleur qui doit trouver de la garnotte précieuse
  • un apothicaire qui veut fonder Médecins sans frontières
  • une danseuse qui veut venger son père
  • un guerrier qui veut venger son roi
  • une académicienne qui s’est fait mettre en sabbatique
  • une marchande qui est tannée de son village creux sur le bord de la 132
  • et une prêtresse qui doit faire un pèlerinage.
Image: Archives

Comment ces huit personnages se retrouvent dans cette aventure? On n’en est pas trop sûr, mais ce qu’on sait, c’est que chacun a besoin des autres pour arriver à ses fins. 

Chaque personnage a une habileté qui servira d’une manière ou d’un autre aux différentes quêtes entourant l’intrigue.
 
C’est là que notre mémoire entre en jeu.
 
Il est important, je répète, IL EST IMPORTANT de se renseigner sur tous les personnages. 
 
Octopath Traveler est donc déconseillé à celles et ceux qui espèrent un jeu léger, car l’histoire qui le parcourt est incroyablement riche. Un détail noté dans un village qui peut servir pour la quête secondaire du village suivant, par exemple. 

Pari réussi pour Square Enix

Vous l’aurez deviné, Octopath Traveler est parfait pour introduire vos préados à la vieille magie des jeux japonais sans décolleté rebondissant, ou juste pour vous replongez dans le gaming de votre jeunesse.
 
Gros bonus pour ce jeu : vous pouvez mettre les voix en japonais, pour une expérience immersive complète!
 
Graphiquement, le jeu est magnifique, très plaisant à regarder, que ce soit sur l’écran de la Switch ou sur une belle télévision 4K
 
 Vous rappelez de la scène d’intro de Final Fantasy 6
 

C’est beau comme ça, fois 1000!

Que dire de la musique!

Ça donne une folle envie d’aller s’acheter une armure en cotte de mailles, une épée, un cheval et de prendre le risque de se faire arrêter en plein centre-ville pendant que la musique joue à tout rompre tant elle est inspirante..
 
SVP, ne suivez toutefois pas ce conseil. 

Note finale : 10/10

Disponible exclusivement sur Nintendo Switch
Prix : 79,99$ ou 129,99$ pour l’édition Wayfarer (édition de collection)