/portemonnaie/job
Navigation

Comment rendre un CV impeccable aux yeux des recruteurs

Voici les pièges à éviter!

Comment rendre un CV impeccable aux yeux des recruteurs
Crédit photo : bruce mars de Pexels

Coup d'oeil sur cet article

En début de carrière, ton réseau de contacts est plutôt limité et ta réputation reste à bâtir. Ton CV devient alors ta carte de visite pour attirer l’attention.

Il est donc important d'éviter certains pièges qui font grincer des dents les employeurs et les recruteurs.

Tu dois garder en tête qu’à ce stade, leur objectif est de trouver des candidats qui correspondent aux exigences du poste à combler.

En un aperçu, ils doivent pouvoir se faire une bonne idée de ton parcours et de tes qualifications.

Afin de leur faciliter la vie et de leur donner envie de te lâcher un coup de fil, voici quelques conseils pratiques.

Un «objectif» dans le haut du CV

Oh, combien de fois ai-je soupiré en lisant ce genre de banalité dans le haut d’un CV : «Objectif : Je souhaite me joindre à une entreprise dynamique où je pourrai mettre à profit mes compétences et bla-bla-bla...»

C’est comme si tu répondais au serveur qui prend ta commande au resto : «Je désire manger de la nourriture dans votre somptueux établissement afin de pouvoir utiliser mes talents de digestion.»

À moins d’une situation particulière, comme une relocalisation ou un changement de carrière, tu peux laisser de côté ce type de phrase générique.

Si tu y tiens, assure-toi de l’adapter spécifiquement au poste et à l’entreprise pour laquelle tu postules. Encore mieux, fais aller ta belle plume dans une lettre de présentation personnalisée.

Le formatage

Certains domaines plus créatifs ou artistiques vont attribuer une importance à un design original. Or, pour la plupart des professions, vaut mieux y aller avec un style épuré en utilisant une police traditionnelle, mais au goût du jour. Calibri et Cambria sont des valeurs sûres.

Les couleurs, les encadrés et ta photo ont peu de valeur et alourdissent la présentation visuelle.

Je réitère : plus il est facile à lire, moins on sera tenté de passer au suivant sans même le regarder.

Des descriptifs inutiles

Une séquence de 7 chiffres précédée par un indicatif régional est fort probablement le numéro où l’on peut te joindre. Économise de l’espace en supprimant le mot «Téléphone» à côté.

Aussi, s’il y a un «@» au milieu et un «.com» à la fin, on se doute bien que c’est ton adresse courriel.

Et de grâce, elle devrait ressembler à ça :

  • prénom.nom@gmail.com

Pas à ça :

  • François_aime_Justin_bieber69@caramail.com
  • Camille_gohabsgo_93_coupestanley_neverforget@yahoo.com
  • Saoud_moneymaker_poker_maniac@canoe.ca

Les passe-temps et le bénévolat

Tu t’entraînes quatre fois par semaine. Tu aimes te prélasser sur une plage des Caraïbes en hiver. Tu suis des cours de cuisine avec ta mère. Tu as participé à une guignolée en 2012. Voilà de bien agréables façons de meubler tes temps libres, mais pas ton CV.

À moins d’être pertinents aux exigences du poste, vaut mieux les omettre.

Si des activités vont au-delà du simple hobby et définissent profondément ta personne, mentionne-les. Ça peut être du sport de haut niveau, un projet formateur, du travail humanitaire ou une participation à long terme dans un organisme. 

Des descriptions de tâche grandiloquentes

Avant d’avoir un parcours d’emploi bien garni, il peut être tentant d’étirer la sauce.

Par exemple, j’ai déjà reçu le CV d’un candidat ayant travaillé au dépanneur du coin qui mentionnait «Gestion de la manipulation de devises pécuniaires et méthodes de paiement par carte à l’aide d’un système transactionnel d’opération.»

OMG, DUDE! «Caissier» aurait suffi. Ça donne l’impression que tu essaies d’en passer une vite.

Évite aussi les termes hyper spécifiques à une entreprise (ex. : le nom d’un logiciel maison) que personne ne connaît.

Des descriptions de tâche peu bavarde

À l’inverse, il est important de spécifier certains détails.

Par exemple, «Gestion d’une équipe de vente» ou «Responsable des réseaux sociaux» en disent trop peu.

Combien de personnes avais-tu sous ta supervision? Quel genre de contenu devais-tu gérer en ligne?

Tu dois trouver l’équilibre entre exhaustif, clair et pertinent.

Les informations personnelles

Ton NAS, ta date de naissance et ton état civil ne sont aucunement requis. En fait, ce genre d’information est plus utile aux fraudeurs qu’aux recruteurs. Puisque ton CV peut se retrouver dans beaucoup de mains, vaut mieux faire attention.

Les chances qu’on tente de te joindre par carte postale sont très minces, alors ton adresse complète peut aussi prendre le bord. On communiquera avec toi par téléphone ou par courriel.

Les mensonges

Exagérer ou inventer des expériences antérieures et des qualifications, c’est un gros NON.

Pourquoi? Ben, parce que c’est MAL... et tout finit par se savoir.

Le fameux «Références sur demande»

Cette inscription au bas du CV est plus futile que l’objectif. Ne t’inquiète pas, on va te les demander si on les veut.

Conseil d’ami : avant de donner des noms en référence, avertis-les.

Des qualités

«Je suis dynamique, organisé, professionnel, ponctuel et honnête.»

Même les pires humains jurent qu’ils sont extraordinaires sur papier. C’est en entrevue et par tes références qu’on pourra en juger.

Les études et les formations

Ton diplôme d’école primaire, ton cours de gardien averti, tes maths 536, ta cote R au CÉGEP...

À moins d’exploits grandioses, ce ne sont pas des raisons pour te convoquer à une entrevue.

Les raisons de départ et les informations salariales

Ce n’est pas le moment d’en parler, mais assure-toi d’avoir des réponses pour l’entrevue.


Comme un profil Tinder, il n’y a pas de recette magique pour un CV parfait. Ce qui agace un recruteur pourrait en charmer un autre. Certains de ces conseils pourraient ne pas s’appliquer à toutes les situations.

À toi d’y voir et d’améliorer ton CV afin de le rendre le plus optimal selon tes ambitions.

Et j’allais oublier, ne fais pas de fôte d’orteaugrafe!!!

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux