/weekend
Navigation

Le parcours d’une grande impressionniste

Coup d'oeil sur cet article

Une des artistes les plus novatrices du mouvement impressionniste, Berthe Morisot, n’est pas aussi connue que les Monet, Degas et Renoir.

L’exposition Berthe Morisot – Femme impressionniste met en lumière le parcours d’une peintre audacieuse qui a secoué la peinture traditionnelle de l’époque et contribué au développement de l’art moderne à Paris.

À l’affiche, en première mondiale, jusqu’au 23 septembre au Musée national des beaux-arts du Québec, cette exposition sera ensuite présentée à Philadelphie, à Dallas et à Paris.

Elle réunit 55 œuvres, dont la moitié, qui proviennent de collections privées américaines, européennes et japonaises, ont été très peu présentées. La plupart n’ont jamais été montrées au Canada. Ce qui explique pourquoi son travail de peintre est moins connu que celui de grands noms de l’impressionnisme.

Le MNBAQ, qui voulait rendre hommage à Berthe Morisot, a eu l’idée de cette exposition qui a été montée avec la Fondation Barnes (Philadelphie), le Dallas Museum of Art et les musées d’Orsay et de l’Orangerie.

Exploration de la vie moderne

Berthe Morissot a été la seule femme à faire partie du groupe impressionniste, avec les Renoir, Degas, Monet, Sisley, Cézanne et Pissaro, lors de son exposition inaugurale en 1874.

L’exposition s’intéresse aux différentes périodes de création de cette artiste. Née en janvier 1841, Berthe Morisot et décédée le 2 mars 1895, à l’âge de 54 ans.


Berthe Morisot – Femme impressionniste sera présentée jusqu’au 23 septembre.