/sports/hockey
Navigation

Pierre-Luc Dubois: prêt pour de grandes responsabilités

Pierre-Luc Dubois veut jouer un rôle clé chez les Blue Jackets la saison prochaine

Pierre-Luc Dubois a été une révélation pour les Blue Jackets de Columbus, la saison dernière.
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Pierre-Luc Dubois a été une révélation pour les Blue Jackets de Columbus, la saison dernière.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | À peine âgé de 19 ans, Pierre Luc Dubois a su gagner la confiance de John Tortorella pour occuper le rôle de premier centre des Blue Jackets de Columbus la saison dernière. Pas si mal pour une année recrue, mais l’attaquant se dit déjà prêt pour de plus grandes responsabilités.

Le hockeyeur de Saint-Agathe-des-Monts ne jouait que 11 minutes par match au début de la dernière saison avant que les choses débloquent et qu’on ne lui offre le rôle de premier pivot de l’équipe. Et force est de constater qu’il s’est plutôt bien acquitté de l’importante tâche qui lui a été confiée.

« Dans mes 20 premières parties, je pense que j’ai marqué un seul filet. J’avais moins de temps de glace. J’ai inscrit tous les autres dans mes 60 dernières parties. J’ai eu plus de constance. Moi en séries et moi au début de la saison, ce sont deux joueurs complètement différents », a rappelé Dubois, de passage à Rimouski cette fin de semaine pour participer à la Classique Pro Sports JMD.

Pierre-Luc Dubois
Photo Carl Vaillancourt
Pierre-Luc Dubois

Une saison complète à sillonner les patinoires de la LNH a permis au patineur d’acquérir de la maturité, dit-il. Il a complété l’année avec une récolte de 20 buts et 48 points en 82 matchs. Dubois souhaite désormais bâtir sur ses succès pour jouer un rôle clé dans l’organisation.

L’expérience des séries

L’attaquant est aussi revenu sur l’élimination de son équipe en première ronde face aux éventuels champions de la Coupe Stanley, les Capitals de Washington. Il s’est dit heureux de tout le bagage qu’il a pu aller chercher dans cette série.

« C’était vraiment une bonne série. Quatre des six matchs se sont terminés en prolongation. Un bond dans le match numéro 3 qui est allé sur leur palette. Le hockey, c’est un jeu de détails », a-t-il soulevé.

Bons mots pour Panarin

Pierre-Luc Dubois a terminé la saison et les séries éliminatoires comme premier centre aux côtés du Russe Artemi Panarin. Il n’avait que de bons mots pour son coéquipier. Il s’est dit impressionné surtout de son éthique de travail.

« C’est un gars qui est super exigeant envers lui-même et ses coéquipiers. Que ce soit dans les pratiques, dans les parties, hors glace et même dans le gym, même quand on a des journées de congé. C’est vraiment le fun d’apprendre d’un gars comme ça », a louangé son compagnon de trio.

Et pendant que Dubois retrouvait la forme sur la glace du Colisée Financière Sun Life, son coéquipier Ryan Murray a accepté, samedi, l’offre qualificative soumise par les Blue Jackets. Le défenseur de 24 ans a posé sa signature au bas d’un contrat d’un an qui lui rapportera 2,825 millions $.

- Avec l’Agence QMI