/entertainment/stage
Navigation

Tania Kontoyanni mitigée sur l’affaire «SLĀV»

Tania Kontoyanni
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits Tania Kontoyanni jouera aussi sous peu sous les ordres du réalisateur André Forcier dans le nouveau film de ce dernier, «La beauté du monde».

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - S’apprêtant à travailler avec Robert Lepage dans l’adaptation de la pièce de Shakespeare, «Coriolan», au Théâtre du Nouveau Monde (TNM), Tania Kontoyanni ne se laisse pas démonter par la tourmente qui a secoué le créateur dans la foulée des affaires «SLĀV» et «Kanata».

La comédienne trouve au contraire «très, très enthousiasmant» de retrouver le metteur en scène, une trentaine d’années après avoir collaboré une première fois avec lui.

«C’était une tourmente, mais en même temps, c’est une tourmente qui n’occupe pas un grand pourcentage de toute sa création d’artiste. Il est comme tout le monde, il fait les pas qu’il peut faire. Après, c’est à la société de prendre ces enjeux-là et de les rendre viables», a mentionné Tania Kontoyanni au sujet de Lepage.

«Je suis très mitigée sur la question, a poursuivi l’actrice d’origine grecque. Je ne me suis pas prononcée encore, parce que je me place des deux côtés. Je sais de quoi parlent les gens qui manifestent; moi aussi, ça m’a pris beaucoup de temps avant d’être considérée comme une Québécoise».

«Alors, je me dis qu’il faut de la patience, et il faut surtout que les gens qui arrivent chez nous, avec des ambitions et des rêves artistiques, doivent aussi pénétrer la culture québécoise. Les deuxièmes et les premières générations, il faut qu’on visite la culture québécoise à travers ses arts, ses spectacles, ses artistes, pour finalement arriver à faire un. On a autant une responsabilité que la culture qui nous accueille», a conclu celle qui, à l’automne, sera de «Plan B», sur ICI Tou.tv Extra, et de «L’Échappée», à TVA.

Tania Kontoyanni jouera aussi sous peu sous les ordres du réalisateur André Forcier dans le nouveau film de ce dernier, «La beauté du monde».

«Coriolan», de Robert Lepage, d’après Shakespeare, avec Anne-Marie Cadieux, Rémy Girard et Alexandre Goyette, prendra l’affiche du TNM le 15 janvier 2019.