/news/society
Navigation

Vacances de la construction : des chèques de 420 M$ aux travailleurs

Près de 80% des employés et des patrons du secteur seront en vacances demain

Pascal Boutin,
Photo Francis Halin Le charpentier-menuisier Pascal Boutin, de Boucherville, a hâte de partir en vacances avec son chèque de 5347$. «On reste pas mal dans le coin cette année : au Québec», a-t-il lancé lundi avec un mélange de fierté et de fébrilité dans l’attente de cette pause.

Coup d'oeil sur cet article

Les travailleurs de la construction commencent leurs vacances demain le sourire aux lèvres et les poches bien garnies après une saison occupée sur les chantiers du Québec.

Près de 152 000 chèques de vacances ont été envoyés aux travailleurs, selon les données de la Commission de la construction du Québec (CCQ) publiées aujourd’hui.

Au total, plus de 420 millions $ en chèques ont été remis, soit 5 % de plus que les 400 millions $ de l’an dernier en raison d’une hausse des activités de construction.

Pour bien profiter de leurs congés, les travailleurs de la construction peuvent compter sur l’un des deux chèques de vacances qu’ils reçoivent chaque année de la CCQ.

Par exemple, un charpentier-menuisier compagnon a empoché un chèque d’environ 2687 $, équivalant à la moitié du 13 % de vacances du salaire annuel moyen de 41 340 $, selon un calcul effectué avec des données de la CCQ.

D’autres travailleurs ont encaissé un chèque plus gros encore. Un mécanicien d’ascenseur compagnon, qui a gagné en moyenne 83 025 $ l’an dernier, a eu un chèque d’environ 5397 $.

Avec un salaire annuel moyen de 64 440 $, au rang de compagnon, un grutier a eu droit pour sa part à un chèque d’environ 4189 $ .

Beaucoup de monde

Pas moins de 80 % des 157 000 travailleurs et des 25 000 employeurs de la construction tombent en congé. Ils reprendront le boulot le 6 août.

« On a loué un chalet quatre jours avec des couples d’amis. Après, on va faire un petit peu de camping, puis le Parc Safari et le Zoo de Granby, le classique. Peut-être à la petite Ronde aussi ? » réfléchit tout haut le charpentier-menuisier Pascal Boutin, de Boucherville.

Le père d’un garçon de quatre ans a hâte de retrouver sa conjointe pour passer du temps en famille. D’autant plus qu’il n’a pas manqué de travail ces dernières semaines, même si les premiers mois de l’année ont tourné un peu au ralenti.

« Ça va bien. On travaille en masse », résume celui qui occupe depuis peu le poste de surintendant pour l’entreprise de la Rive-Sud sollicitée par Réno-Dépôt, Canadian Tire, Walmart et autres.

« On sent qu’il y a une effervescence. On espère que les travailleurs vont profiter des vacances de la construction pour bien se reposer », dit Guillaume Houle, de l’Association de la construction du Québec (ACQ).


C’est dans les régions de Laval, des Laurentides et de Lanaudière combinées que le nombre de chèques envoyés est le plus élevé avec 39 200, représentant plus de 111,9 millions $. Vient ensuite la Montérégie avec 31 803 chèques totalisant plus de 91,8 millions $.

 

Exemples des gros chèques par métier (Compagnon) 

1. Mécanicien d’ascenseur: 5397 $

2. Grutier: 4189 $

3. Frigoriste: 4122 $

4. Mécanicien de chantier: 4018 $

5. Mécanicien protection-incendie: 3957 $

6. Calorifugeur: 3737 $

7. Monteur-assembleur: 3591 $

8. Chaudronnier: 3578 $

9. Ferrailleur: 3509 $

10. Tuyauteur: 3491 $

Source : calcul effectué à partir des données de la Commission de la construction du Québec. Ces montants comprennent : congés annuels, jours fériés chômés et de maladie.