/sports/opinion/columnists
Navigation

Prudence sur les routes

Bloc vr
Photo courtoisie, Camping Québec Camping Québec invite les gens à la prudence et à partager la route de façon responsable.

Coup d'oeil sur cet article

Avec le début sous peu des vacances de la construction, nul doute que les routes vont être littéralement envahies par des amateurs qui veulent vivre leurs vacances annuelles sur leur terrain de camping favori. Cette affluence ne doit pas être prise à la légère et doit amener les conducteurs à redoubler de prudence.

« Il faut bien comprendre que dans les quatre prochaines semaines, les véhicules récréatifs de tous genres seront abondants sur les routes, affirme le président-directeur général de Camping Québec, Simon Tessier. Nous avons consulté nos membres qui nous ont confirmé que les réservations étaient très importantes. Ils nous ont aussi signalé que plusieurs amateurs leur avaient mentionné qu’ils avaient choisi de demeurer au Québec cette année. Nul doute que le coût de l’essence combiné au taux de change a certainement influencé leur décision. »

Contrairement à la croyance populaire, les vacances de la construction ne sont plus seulement concentrées sur deux semaines.

« Nous avons remarqué au cours des dernières saisons que plusieurs veulent éviter les deux semaines critiques et repoussent leurs vacances jusqu’au milieu d’août. Cela signifie donc que cette période intensive dure maintenant quatre semaines au lieu des deux traditionnelles. Le gros boom devrait se prolonger jusqu’au milieu du mois d’août. »

Prudence partout

Sur les routes, les conducteurs de VR doivent faire preuve de prudence, mais aussi les autres automobilistes.

« Il est certain qu’un conducteur de VR, quel que soit le type d’équipement, doit redoubler de prudence. Il doit se rappeler que les distances pour freiner ou pour éviter un obstacle sont plus grandes. Il faut du doigté. À l’inverse, les automobilistes doivent aussi comprendre que la conduite de ces véhicules demande de la prudence. Trop souvent, les gens s’impatientent lorsqu’ils doivent suivre un VR sur la route. Ces vacanciers aiment profiter de leurs loisirs au Québec, en profitant du réseau routier au même titre que les autres véhicules. Il faut apprendre à partager la route. Une camionnette qui tracte une caravane à sellette de 35 pieds doit nécessairement prendre plus de temps pour accélérer et rouler qu’une simple voiture. La courtoisie est de mise pour tout le monde. »

Sur les terrains de camping, de nombreuses activités sont offertes pour toute la famille. Encore là, Tessier demande aux parents d’aider les propriétaires à ce chapitre, en surveillant de près leur marmaille.

« Les terrains de camping ne sont pas des garderies à ciel ouvert. Comme il y aura affluence au cours des prochaines semaines, il est important que les parents collaborent en surveillant de près leurs enfants près des piscines, des plans d’eau ou dans toutes autres activités. Il faut se rappeler que les vacances en camping sont de très beaux moments en famille qui vont laisser des souvenirs impérissables à tous. Il ne faudrait pas qu’un séjour soit assombri par un bête accident. »

Durant cette période intensive, la très grande majorité des propriétaires de terrains de camping vont laisser tomber la possibilité du départ tardif.

« Les amateurs doivent être compréhensifs. Durant les quatre prochaines semaines, il se peut fort bien que plusieurs propriétaires n’offrent pas le départ tardif parce que très souvent, aussitôt qu’un terrain se libère, un autre campeur arrive. L’affluence est là. Il se peut que certains puissent le permettre, mais ce sera vraiment une exception. »

Réservation

Si certains campeurs n’ont pas encore réservé pour un séjour durant leurs vacances, Tessier les invite à communiquer quand même avec la direction du terrain qu’ils voudraient visiter.

« Contrairement à la croyance populaire, il se peut fort bien qu’il reste encore quelques places disponibles dans plusieurs campings. J’invite les gens à communiquer directement avec la direction du camping de leur choix, afin de tenter leur chance. Peut-être qu’ils ne pourront pas passer les deux semaines au même endroit, mais au moins ils feront ce qu’ils aiment, camper en famille. »

 

En bref

Tous les terrains

Le mandat de la classification des terrains de camping du Québec, qui a été accordé à Camping Québec, vise tous les terrains existants et non pas seulement les membres de l’organisme. Vous pouvez donc trouver le terrain que vous cherchez soit en vous rendant sur le site www.campingquebec.com ou encore en utilisant le Guide du camping au Québec. Il est disponible en version électronique sur le site à l’adresse mentionnée plus haut ou encore dans les kiosques d’information touristique, les campings ou encore en téléphonant au 1 800 363-0457. Au total, il y a 924 établissements qui sont classifiés.

SÉPAQ, plus d’offres

La Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) a augmenté son offre d’hébergement dans plusieurs parcs nationaux du Québec. Il y a maintenant 61 nouvelles unités de prêt-à-camper Étoile. Elles sont réparties dans les parcs du Fjord-du-Saguenay, d’Oka, du Mont-Tremblant, de la Pointe-Taillon, d’Aiguebelle, des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie, du Bic, du Mont-Orford et d’Opémican. Pour en savoir plus : www.sepaq.com.