/finance/business
Navigation

L’État risque gros pour le Club Med

Sa contribution au projet du Massif de Charlevoix dépasse les 140 M$

Le premier Village Club Med au Canada verra le jour d’ici la fin 2020.  Ses promoteurs prévoient un achalandage de 50 000 clients et 210 000 nuitées vendues par année. Sur la photo, on voit une esquisse d’une partie du projet.
Photo courtoisie Le premier Village Club Med au Canada verra le jour d’ici la fin 2020. Ses promoteurs prévoient un achalandage de 50 000 clients et 210 000 nuitées vendues par année. Sur la photo, on voit une esquisse d’une partie du projet.

Coup d'oeil sur cet article

Le Club Med dévoile aujourd’hui le nom de son futur hôtel au Massif de Charlevoix, un projet dans lequel les gouvernements misent gros.

Depuis 10 ans, Québec et Ottawa ont injecté plus de 142 millions $ dans les projets du groupe Le Massif, dont 38,2 millions $ dans le seul projet d’hôtel, estimé à 120 millions $. De son côté, le Club Med, qui appartient au riche fonds chinois Fosun, n’investit que 14 M$.

C’est toutefois le Club Med qui dicte plusieurs aspects architecturaux du futur bâtiment de huit étages, dont la construction s’amorcera en mars au pied de la montagne.

« Le programme général, c’est celui du Club Med, alors il faut s’y conformer, affirme au Journal Claude Choquette, président du Groupe Le Massif. Ils connaissent ça plus que nous autres et nous, il faut s’assurer que leur programme entre à l’intérieur d’un budget. »

Le Club Med touchera une partie des profits de l’hôtel, mais M. Choquette ne souhaite pas dire combien. Le dirigeant relève qu’il est exceptionnel que la chaîne d’origine française investisse directement dans un hôtel ; souvent, les propriétés qui portent l’enseigne du groupe appartiennent à 100 % à des partenaires locaux.

La première mouture du projet récréotouristique, évaluée à 230 millions $, n’a vu le jour qu’en partie. Une vente de condos a notamment été interrompue en raison d’une intervention de l’Autorité des marchés financiers.

Cela n’a pas empêché les pouvoirs publics de remettre la main à la poche, l’an dernier

« Il y a tellement d’argent public d’un bord et de l’autre que ça devient difficile de faire un sommaire », constate François Lessard, qui suit le dossier depuis des années.

Déboisement en cours

Le Club Med doit ouvrir en décembre 2020, mais pour l’instant, seuls les travaux de déboisement ont débuté.

« On dit aux gens que le Club Med s’en vient et ils n’y croient pas encore », lance Jean Grégoire, président de C Hôtels, qui doit inaugurer en décembre la première phase d’un projet de condos au Massif.

À peine 25 unités sur une quarantaine sont vendues, soit le même nombre qu’au moment de l’annonce du projet, en janvier.

« Il faut prouver qu’on fait le projet parce qu’il y a eu beaucoup de promesses qui ont été faites dans les dernières années », note M. Grégoire.

Cela dit, certains élus de Petite-Rivière-Saint-François s’inquiètent déjà de l’impact de l’arrivée du Club Med sur la circulation locale. Le conseil municipal vient de demander au ministère des Transports d’évaluer la possibilité de construire une deuxième voie d’accès au village, ce qui coûterait plusieurs dizaines de millions de dollars.

 

Investissements publics pour le Massif

Gouvernement du Québec

  • Investissement de 29 M$ pour une participation de 29 % dans Groupe Le Massif (2008 et 2011)
  • Prêt de 10 M$ au Groupe Le Massif (2008)
  • Subvention de 12,2 M$ du ministère des Affaires municipales pour le train et d’autres infrastructures (2008)
  • Subvention de 10,4 M$ du ministère des Affaires municipales pour l’aqueduc et les égouts (2013)
  • Subvention de 2,8 M$ du ministère des Transports pour le train (2013)
  • Subvention de 2 M$ du ministère de l’Économie au Groupe Le Massif (2015)
  • Prêt de 21,3 M$ du ministère de l’Économie pour l’hôtel (2017)
  • Prêt de 5 M$ du ministère du Tourisme pour l’hôtel (2017)

Gouvernement du Canada

  • Subvention de 12,2 M$ pour le train et d’autres infrastructures (2008)
  • Subventions de 14,2 M$ pour le train et le premier projet d’hôtel (2010)
  • Prêts de 7,3 M$ pour le train, la piste de luge et un spa (2010)
  • Subvention de 4,2 M$ pour le train (2013)
  • Prêt de 9,9 M$ pour l’hôtel (2017)

 

Ville de Baie-Saint-Paul

  • Subvention de 2 M$ pour le train
  • Total : 142,5 M$

 

De riches partenaires

Le Club Med appartient depuis 2015 au conglomérat chinois Fosun, qui a dégagé des profits nets de 2,6 milliards $ CA l’an dernier.

Un autre partenaire du projet d’hôtel au Massif est Guy Laliberté, qui a vendu 90 % du Cirque du Soleil pour plus d’un milliard de dollars en 2015 à un groupe d’investisseurs, comprenant notamment... Fosun. Si l’on se fie au palmarès de la revue Forbes, la fortune de Guy Laliberté s’élève à 1,4 milliard $.

Le projet en bref

  • Coût total : 120 M$
  • Hôtel de 300 chambres
  • Concept tout-inclus
  • 325 emplois
  • Investisseurs privés : Daniel Gauthier, Club Med, Guy Laliberté, Groupe Germain, Pierre Thabet, Mouvement Desjardins, Banque Nationale