/news/currentevents
Navigation

Le comédien Edgar Fruitier fait face à des accusations

Les gestes allégués d’attentat à la pudeur sur un mineur remontent aux années 1970

Le comédien Edgar Fruitier fait face à des accusations
Rene Baillargeon

Coup d'oeil sur cet article

Le comédien Edgar Fruitier fait face à des accusations d’attentat à la pudeur contre un garçon qui était âgé de 15 ans au moment des premiers gestes allégués qui remontent aux années 1970.

L’homme de 88 ans a été formellement accusé au palais de justice de Longueuil vendredi, selon ce qu’a rapporté l’hebdomadaire local Le Courrier du Sud.

L’homme, qui a notamment reçu le titre de Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2008, n’était pas présent lors de sa comparution, mais il a plaidé non coupable aux deux chefs d’accusation qui pèsent contre lui.

Sur la photo, on aperçoit Edgar Fruitier en compagnie de Catherine Perrin à l’occasion d’une représentation dans la pièce <i>Edgar 2 et ses fantômes</i>, en octobre 2017.
Photo d’archives, Frank Desgagnés
Sur la photo, on aperçoit Edgar Fruitier en compagnie de Catherine Perrin à l’occasion d’une représentation dans la pièce Edgar 2 et ses fantômes, en octobre 2017.

Les faits reprochés se seraient produits entre le 1er juin et le 31 août 1974 à Eastman, en Estrie, puis entre le 20 mars et le 20 septembre 1976 à Brossard, en Montérégie, selon le mandat d’arrestation qu’a pu obtenir TVA Nouvelles.

« Ces accusations découlent d’une enquête qui concerne une seule victime, qui était alors âgée de 15 ans lors des premiers événements reprochés », a indiqué Mélanie Mercille, porte-parole du Service de police de l’agglomération de Longueuil.

Aucun détail

Il a été impossible d’en apprendre plus sur la teneur des gestes allégués à M. Fruitier ni dans quelles circonstances ils auraient été commis. Nous ne connaissons pas non plus le lien entre la présumée victime et le mélomane.

« Le chef est très large. Il est impossible d’entrer dans les détails des faits pour l’instant », a expliqué au Courrier du Sud la procureure de la Couronne, Audrey Mercier-Turgeon. Nous n’avons pas pu nous entretenir directement avec elle.

Photo remontant à août 1976, à l’époque des gestes allégués.
Photo d’archives, André Viau
Photo remontant à août 1976, à l’époque des gestes allégués.

Le Journal s’est rendu au domicile de l’octogénaire, sur la Rive-Sud de Montréal, pour obtenir sa version des faits, mais il semblait être absent. Il n’a pas non plus rendu nos appels.

Le crime « d’attentat à la pudeur » ne fait plus partie du Code criminel. Il décrivait un geste de « la nature d’un attouchement ou un geste à caractère sexuel qui ne s’érige pas au seuil de viol », a expliqué le criminaliste Walid Hijazi.

Attentat à la pudeur ?

Ce dernier précise qu’« aujourd’hui on parle d’agression sexuelle, un crime à portée beaucoup plus large qui recoupe tous ces comportements ».

« Lorsque les gestes ont été commis à une époque X, on va appliquer le Code criminel tel qu’il s’appliquait à cette date », a précisé le criminaliste.

Toute personne qui aurait de l’information en lien avec cet événement « ou tout autre événement similaire » est invitée à contacter le 911, a fait savoir Mme Mercille.

La cause devrait revenir devant les tribunaux en août.

– Avec l’Agence QMI et Arnaud Koenig-Soutière, Le Journal de Québec

 

Un personnage artistique marquant

Edgar Fruitier a connu un parcours impressionnant.

« Autodidacte érudit, mélomane passionné, communicateur émérite et comédien aux registres multiples, Edgar Fruitier a incontestablement marqué le monde québécois de la culture par ses nombreuses prestations tant au théâtre qu’à la radio et à la télévision », est-il décrit sur le site de l’Ordre national du Québec.

Résumé de son parcours

  • Edgar Fruitier est né à Montréal le 8 mai 1930.
  • Il a amorcé sa carrière à la télévision au début des années 1950. Il a joué dans plusieurs émissions, dont La famille Plouffe, Les belles histoires des pays d’en haut, Symphorien, Les Moineau et les Pinson et Poivre et sel. Il prête également sa voix au personnage de Montgomery Burns dans la version française de la série américaine Les Simpson.
  • Au théâtre, il a participé à plus de 200 pièces. On a pu le voir notamment dans Le roi David, Le quatuor, Les amants terribles, Le voyage de Tchong-Li, Monsieur de Falindor, Les femmes savantes, Le malade imaginaire et Douze hommes en colère.
  • Au cinéma, il était de la distribution de Le soleil se lève en retard, Opération beurre de pinottes et Simon les nuages.
  • Mélomane, il a produit quatre coffrets des Grands classiques d’Edgar et deux spectacles d’Edgar et ses fantômes.

– Avec la collaboration de l’Agence QMI