/weekend
Navigation

Heavy Montréal: Une virée qui décape

Coup d'oeil sur cet article

Après une année sous terre, Heavy Montréal sort de son tombeau à nouveau avec une programmation pas piquée des vers. Dans une semaine, le parc Jean-Drapeau sera pris d’assaut par des milliers d’amateurs de métal.

Pour l’occasion, Le Journal vous présente ses dix incontournables de cette dixième édition. Les voici.

VOIVOD

Photo Stevens LeBlanc

L’éminence grise du thrash québécois, Voivoid, n’a plus besoin de présentation.

Rares sont les projets métal québécois à percer auprès du grand public. Si monsieur et madame Tout-le-monde n’ont pas écouté religieusement leur album Rrröööaaarrr, ils ont – du moins – une bonne idée du genre musical du groupe lorsqu’on mentionne son nom.

C’est déjà ça !

Terrain connu, son plus exploratoire

Denis « Snake » Bélanger et ses frères d’armes monteront sur scène devant une foule conquise d’avance, mais comment celle-ci va-t-elle réagir lorsque le quatuor testera les pièces de The Wake, son opus à venir en septembre ?

Suite logique de son maxi Post Society lancé en 2016, ce 14e album – soulignant le 35e anniversaire de Voivod – se veut plus exploratoire.

En entrevue avec Impact, le batteur Michel « Away » Langevin a laissé entendre que cette parution sera une œuvre-concept, flirtant même avec le rock psychédélique. Les amateurs de tounes rapides, musclées et sans détour risquent d’écarquiller les yeux à l’écoute de ses morceaux qui s’annoncent longs et intriqués.

À en juger les échos sur les réseaux sociaux, toutefois, les admirateurs attendent ce nouveau stock avec impatience.

Ça promet.


► Le 29 juillet à 16 h 05, sur la scène HEAVY Black Label

 

Album à écouter avant le concert

<b>Voivod</b><br/><i>Post Society</i> (2016)
Photo courtoisie
Voivod
Post Society (2016)

 

The Agonist

Photo courtoisie

Bien que Heavy Montréal est encore loin de la parité, le nombre de projets à sa programmation comptant des musiciennes au sein de leurs membres demeure surprenant avec ces Baroness, Jinjer, Lee Aaron et Entheos. À ces groupes s’ajoute la troupe montréalaise The Agonist. Comme leur plus récent album date de 2016, le quintette risque d’étrenner de nouvelles pièces sur scène. Avis aux admirateurs !


► Le 29 juillet à 16 h 00, sur la Scène du JARDIN Creemore Springs

 

Album à écouter avant le concert

<b>The Agonist</b><br/><i>Eye of Providence</i> (2015)
Photo courtoisie
The Agonist
Eye of Providence (2015)

 

Marilyn Manson

Photo AFP

C’est connu, Manson est une bête de scène, mais sa prestation risque d’être encore plus mémorable à en croire les frasques qui se multiplient depuis qu’il a repris la route. La plus récente : il a demandé à un admirateur qui est monté sur les planches de se mettre en bedaine, car il portait un t-shirt d’Avenged Sevenfold. Ces derniers seront également au festival, d’ailleurs. Est-ce que Manson demeurera « sage » à Montréal ? Ça reste à voir.


► Le 29 juillet à 16 h 05, sur la scène HEAVY Black Label

 

Album à écouter avant le concert

<b>Marylin Manson</b><br/><i>Antichrist Superstar</i> (1996)
Photo courtoisie
Marylin Manson
Antichrist Superstar (1996)

 

Tech N9ne

Photo d'archives, WENN.com

Bien que le rappeur est un habitué des Gathering of the Juggalos – un festival organisé par Insane Clown Posse qui combine rock, rap, lutte et beaucoup de péquenots –, le public de Heavy Montréal risque de ne pas avoir cette filiation en tête, les deux événements se déroulant à des centaines de kilomètres de distance. L’ambiance pourrait donc être électrique quand le MC montera sur scène devant les « métalleux ». Sortez le popcorn !


► Le 28 juillet à 21 h 30, sur la scène HEAVY Black Label

 

Album à écouter avant le concert

<b>Tech N9ne</b><br/><i>Welcome to Strangeland</i> (2011)
Photo courtoisie
Tech N9ne
Welcome to Strangeland (2011)

 

Ultra Vomit

Photo courtoisie

Il y a quelques éditions, les bonzes de l’événement surprenaient les « métalleux » en glissant dans la programmation Babymetal, un projet japonais métal mené par un trio de chanteuses au look de collégiennes. Cette année, Heavy Montréal semble vouloir étonner avec deux groupes humoristiques : Gloryhammer et Ultra Vomit, un combo français qui fait dans les chansons heavy aux sujets parfois niaiseux.


► Le 29 juillet à 15 h 20, sur la scène de l’APOCALYPSE Monster Energy Drink

 

Album à écouter avant le concert

<b>Ultra Vomit</b><br/><i>Panzer Surprise!</i> (2017)
Photo courtoisie
Ultra Vomit
Panzer Surprise! (2017)

 

Rob Zombie

Photo courtoisie, Rob Fenn

Selon le responsable de la programmation de l’événement, Nick Farkas, « Rob Zombie et Marilyn Manson, quand on parle de donner un show, un véritable spectacle, c’est à eux qu’on pense. Ce sont des vrais showmen. Il n’y a pas beaucoup d’artistes qui sont capables de contrôler une foule comme ils le font. Ils jouent depuis longtemps justement parce que leurs performances live sont des événements à ne pas manquer. »


► Le 28 juillet à 21 h 30, sur la scène HEAVY Black Label

 

Album à écouter avant le concert

<b>Rob Zombie</b><br/><i>Past, Present & Future</i> (2003)
Photo courtoisie
Rob Zombie
Past, Present & Future (2003)

 

Gojira

Photo courtoisie

« C’est un band français qui gagne en popularité chaque fois qu’il vient à Montréal. Il n’y a pas beaucoup de band métal issus de la France, mais je crois que leur concert en est un qu’il ne faudra pas manquer », dit Nick Farkas, directeur de la programmation.


► Le 29 juillet à 20 h 20, sur la scène de l’APOCALYPSE Monster Energy Drink

 

Album à écouter avant le concert

<b>Gojira</b><br/><i>From Mars to Sirius</i> (2005)
Photo courtoisie
Gojira
From Mars to Sirius (2005)

 

Sword

Photo courtoisie

Sword est un groupe originaire de la Rive-Sud de Montréal qui existe depuis 1980. « Je crois que c’est vraiment super important que nous supportions nos artistes. Nous l’avons aussi fait, cette année, en invitant Voivod, un autre band mythique du Québec », indique le directeur de la programmation Nick Farkas.


► Le 28 juillet à 14 h 40, sur la scène HEAVY Black Label

 

Album à écouter avant le concert

<b>Sword</b><br/><i>Metalized</i (1986)
Photo courtoisie
Sword
Metalized

 

Emperor

Photo courtoisie, Olympus Digital Camera

« C’est un des plus gros band de black métal de la Norvège. C’est la première fois qu’ils vont jouer à Montréal depuis 1999. C’est vraiment quelque chose pour les fans de ce genre de métal. C’est vraiment un bon coup de les avoir convaincus de venir jouer chez nous. C’est un incontournable », ditNick Farkas, responsable de la programmation.


► Le 28 juillet à 20 h 25, sur la scène de l’APOCALYPSE Monster Energy Drink

 

Album à écouter avant le concert

<b>Emperor</b><br/><i>In the nightside eclipse</i> (1994)
Photo courtoisie
Emperor
In the nightside eclipse (1994)

 

Sleep

Photo courtoisie

Selon Heavy MTL, Sleep, «c’est un band très intéressant. Il donne dans ce qu’on appelle la musique stoner. Je ne suis même pas certain qu’il ait déjà joué à Montréal. Il y a beaucoup de sous-genres dans le métal, mais quand on parle de musique stoner, il s’agit vraiment d’un band mythique. Je suis super content de les recevoir. »


► Le 29 juillet à 16 h 50 sur la scène de l’APOCALYPSE Monster Energy Drink

 

Album à écouter avant le concert

<b>Sleep</b><br/><i>Dopesmoker</i> (1998)
Photo courtoisie
Sleep
Dopesmoker (1998)

 


♦ Heavy MTL se déroulera au parc Jean-Drapeau les 28 et 29 juillet. Tous les détails concernant la programmation se trouvent à l’adresse heavymontreal.com.