/lifestyle/psycho
Navigation

Adultère: Le tour de la question

Adultère: Le tour de la question
Photo courtoisie, Karen Harms

Coup d'oeil sur cet article

La psychothérapeute belge Esther Perel, installée à New York et très connue pour ses « TED Talks », vus par des millions de personnes, s’est penchée sur la question de l’adultère et de l’infidélité pour écrire un essai permettant de mieux comprendre la question de l’amour et du désir dans le couple, Je t’aime, je te trompe.

Depuis la parution de L’intelligence érotique, son best-seller sur la sexualité conjugale, la psychothérapeute a aidé des centaines de couples confrontés à l’infidélité.

Sa conclusion est sans appel : non, l’adultère n’est pas le signe officiel d’un couple qui ne fonctionne plus. Elle fait le tour de la question dans son nouveau livre, un succès figurant au palmarès du New York Times.

Pourquoi ?

À son avis, on peut tromper son partenaire sans être malheureux, sans remettre en cause son amour ni son désir, mais plutôt pour se sentir vivant.

Dans son cabinet new-yorkais, Esther Perel reçoit des patients qui lui expliquent aller voir ailleurs, non pas parce que l’autre ne leur suffit pas, ou ne leur convient pas, mais pour chercher « un autre soi-même ». Elle utilise d’ailleurs la notion de « non-monogamie » au lieu du terme infidélité. L’infidélité peut-elle être suivie d’une guérison ? D’un rebondissement amoureux ?

« Le sujet de l’infidélité me permettait d’ouvrir une grande fenêtre sur de multiples aspects des relations d’aujourd’hui, parce que c’est une crise dans le couple qui contient tout le drame humain, que ce soit l’amour, le cœur brisé, la confiance brisée, les mensonges, le secret, la jalousie, la vengeance, l’abandon », explique-t-elle en entrevue.

« Ce sujet est important : c’est une des causes principales du divorce. C’est un sujet qui a énormément changé, mais qui a toujours existé à l’intérieur du couple. D’étudier le couple à travers une grosse crise comme celle-ci pouvait m’apporter énormément de données pour parler de ce qu’on attend des couples d’aujourd’hui, de ce qu’est une bonne relation, etc. »

Problème ancien

L’infidélité a toujours existé, fait partie de tous les modèles de mariages et tous les modèles de couples. « Elle n’a jamais été une question égale entre hommes et femmes : elle a toujours été condamnée chez les femmes, pour des raisons de paternité et de patrimoine. Les hommes ont souvent eu une licence pour être infidèles et les femmes peuvent même être lapidées et détruites. »

Est-ce la signification de la fin d’une relation ? « Je pense qu’il y a des infidélités qui sont les coups de massue qui finissent un couple qui était peut-être déjà à l’agonie. Je pense que souvent, les gens sont prêts à souffrir beaucoup d’affres... mais quand il y a une infidélité, ils vont enfin avoir l’élément légitime pour pouvoir partir. »

Elle pense qu’il y a des infidélités qui tuent les couples... et d’autres qui redonnent au couple un engagement, un élan et un investissement pour améliorer leur relation.

« Ça devient un signal d’alarme qui propulse le couple hors de sa complaisance, hors de sa paresse, hors de son indifférence, et qui leur fait rendre compte qu’ils ont trop à perdre. Ils se sont perdus depuis si longtemps qu’il est temps de ranimer cette relation qui est en train d’agoniser... mais qu’ils arrivent à ressusciter. »

Je t’aime, je te trompe

<b><i>Je t’aime, je te trompe</i></b><br/>Esther Perel<br/>Éditions Robert Laffont
Photo courtoisie, Editions Robert Laffont
Je t’aime, je te trompe
Esther Perel
Éditions Robert Laffont
  • Esther Perel est thérapeute du couple et de la famille à New York.
  • Elle a écrit L’intelligence érotique, best-seller sur la sexualité conjugale.
  • Ses « TED Talks » ont été vus plus de 20 millions de fois.