/entertainment/movies
Navigation

[PHOTOS] Soir de première pour «1991»

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin

Coup d'oeil sur cet article

C’était la première montréalaise, au Théâtre Maisonneuve, lundi, de 1991, nouveau volet de l’œuvre biographique du réalisateur Ricardo Trogi, amorcée avec 1981 et 1987.

Jean-Carl Boucher, Sandrine Bisson, Juliette Gosselin et autres têtes d’affiche ont défilé sur le tapis rouge... En attendant le prochain chapitre, peut-être? 1991 prend l’affiche ce mercredi 25 juillet.

David Savard et Alexandra Papineau

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

David Savard, qui joue au hockey avec Ricardo Trogi, était auprès de sa nouvelle dulcinée, Alexandra Papineau. Le comédien est présentement en deuil de son frère, Jean-Danyel, décédé dans un tragique accident de voiture le 11 juillet dernier. «Oui, oui, c’est sûr», a-t-il acquiescé, lorsque nous lui avons demandé si de telles sorties allègent un peu sa douleur.

Sandrine Bisson

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Sandrine Bisson a non seulement vu sa vie professionnelle changer grâce à son personnage de maman survoltée de Ricardo dans 1981 et 1987, mais s’est également fait des amis pour la vie sur ces plateaux. «Ce sont des liens soudés à jamais. Jean-Carl (Boucher), mon fils, on va se revoir dans 20 ans et on va se parler des mêmes affaires. Ricardo a su créer une famille qui a duré. Je vais un jour aller dire salut en Italie à Claudio Colangelo, qui incarne mon mari!»

Louis Morissette et sa fille Delphine

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Delphine, la fille de 15 ans de Louis Morissette, a longuement discuté avec Ricardo Trogi sur le tapis rouge. Aimerait-elle jouer dans l’une de ses œuvres un jour? «Ça m’intéresse, mais je ne sais pas encore dans quoi je veux m’en aller! Ce n’est pas encore clair!» Aux dires de son papa, Delphine – qui a vu 1981 et «la moitié» de 1987 – hésite entre les métiers d’actrice, productrice et photographe.

Pierre-François Legendre et Cynthia Sévigny

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Accompagné de son amoureuse, Cynthia Sévigny, Pierre-François Legendre a raconté avoir rejoint l’équipe de 1991 en Italie pendant le tournage du film, avec son ami Rémi-Pierre Paquin. «On s’est couchés à 4 h les deux nuits qu’on était là! On a bien fait la fête!» Le comédien et metteur en scène avait hâte de retrouver les paysages de Perugia à l’écran.

Ricardo Trogi et Jean-Carl Boucher

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

L’amitié entre Ricardo Trogi et son alter ego à l’écran, Jean-Carl Boucher, a bien évolué depuis leur première collaboration, sur 1981. «Plus ça avance, plus il me doit de l’argent, a blagué Ricardo Trogi. On est rendus à 620 000 $... Je ne sais pas comment il va faire pour payer!» Plus sérieusement, le cinéaste a ajouté: «On va rester des amis toute notre vie, mais Jean-Carl a 25 ans, et moi, j’en ai 48. Je suis un papa de famille. Mais, quand on se voit, c’est comme si c’était hier!»

Marie-Soleil Dion et Louis-Olivier Mauffette

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Native de Québec comme Ricardo Trogi, Marie-Soleil Dion avait jadis des amis en commun avec le réalisateur dans sa ligue d’improvisation, quand elle était adolescente. La nouvelle maman du petit Léon vivait à Charlesbourg et était en première année du primaire, en 1991. «Ma prof, c’était Pierrette Blais!», a-t-elle dévoilé. Son amoureux, lui, était alors en secondaire quatre au Collège de Montréal avec un certain M. Dubois.

Vincent Leclerc et Mélanie Pilon

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Vincent Leclerc, accompagné de sa conjointe Mélanie Pilon, a confié avoir adoré les deux précédents titres de la trilogie de Ricardo Trogi. «J’ai moi-même été un "tapon" à tous ces âges-là, a ricané l’acteur. Je m’identifie beaucoup au personnage, qui ne "pogne" pas avec les filles, et qui est plus ou moins adroit!»

Patrick Huard et Anik Jean

Mamoudou Camara, Jean-Carl Boucher, Alexandre Nachi, Sandrine Bisson, Mara Lazaris et Juliette Gosselin
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Où Patrick Huard et Anik Jean en étaient-ils dans leur vie en 1991? «J’étais à l’École nationale de l’humour», s’est remémoré Patrick, qui a terminé sa formation cette année-là et n’avait même pas commencé ses chroniques à Ad Lib. Anik Jean, elle, avait 14 ans. «Je "trippais" sur Jean Leloup, j’étais au secondaire», a-t-elle précisé.