/24m/transports
Navigation

Transport : Raymond Bachant quitte la direction d’exo

Le réseau de transport a connu plusieurs ratés pendant son règne d’un an

Raymond Bachant
Photo d'Archives, Agence QMI Raymond Bachant

Coup d'oeil sur cet article

Le réseau de transport de bus et de trains métropolitains exo a annoncé lundi qu’il perdait son directeur général, Raymond Bachant.

À peine un an après sa nomination, M. Bachant a décidé de quitter son poste à la tête d’exo pour poursuivre des projets d’entrepreneuriat dans le secteur privé.

Sylvain Yelle, directeur exécutif des opérations autobus et du transport adapté au sein de l’organisation, reprend donc le flambeau et assurera dorénavant le poste de directeur général par intérim.

Manque de ponctualité

Cette démission survient, alors que les clients des trains de banlieue de Deux-Montagnes subissent des retards depuis le 25 juin dernier, en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Durant la première semaine du mois de juillet, 74,3 % des trains de la ligne de Deux-Montagnes ont été à l’heure. Pour la deuxième semaine du même mois, le taux de ponctualité de cette même ligne a chuté à 71,1 %. Notons que les trains d’exo visent une cible de ponctualité de 95 %.

Mardi dernier, l’organisation a annoncé qu’elle n’était plus en mesure de garantir la ponctualité des trains sur la ligne de Deux-Montagnes en raison du chantier de construction du REM.

Clients exaspérés

Plusieurs utilisateurs des trains de banlieue sont à bout de souffle au point d’avoir lancé une campagne sur les réseaux sociaux ce mois-ci avec le mot clic #EXOspéré et #EXOspérant. Des clients ont même confié au 24 Heures qu’ils préparent en ce moment même des manifestations dans le but de faire changer la situation.

« M. Bachant est parti par choix personnel. C’est un départ volontaire. Il a voulu saisir des opportunités d’emplois dans le privé et il a saisi l’occasion. Il n’y a pas de liens avec la situation des dernières semaines, son départ est un choix personnel », soutient Manon Lacourse, directrice exécutive chez exo.

Centaine de départs

Le Journal de Montréal révélait le mois dernier qu’une vague de départs frappait la direction d’exo.

En moins d’un an, l’organisme a perdu près de la moitié de sa haute direction, soit l’équivalent d’une centaine de cadres et d’employés qui s’occupaient du transport collectif.

Le ministre des Transports, André Fortin, a refusé de commenter la démission de Raymond Bachant. Même son de cloche du côté de François Pépin, directeur de Trajectoire Québec, qui s’est contenté de lui souhaiter bon succès pour la future carrière de l’ancien directeur général d’exo.

Plusieurs controverses

Alexandre Robillard
Bureau d’enquête
 
17 octobre 2017
Notre Bureau d’enquête révèle que lorsqu’il était président Amérique du Nord de Bombardier Transport, Raymond Bachant offrait des cadeaux au PDG de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), Joël Gauthier, qui a donné des centaines de millions de dollars de contrats à l’entreprise.
 
13 décembre 2017
Même s’il dirige le RTM, qui succède à l’AMT, Raymond Bachant déclare à notre Bureau d’enquête qu’il est toujours actionnaire de Bombardier, le principal fournisseur de son organisation, et refuse de divulguer le détail de ses liens financiers avec son ancien employeur.
 
24 février 2018
Le RTM confirme que Raymond Bachant a vendu toutes ses actions de Bombardier, à la suite des questions soulevées par sa situation.
 
14 mars 2018
Le RTM accepte finalement d’indemniser ses passagers pour ses nombreux retards qui ont culminé en début d’année en raison de bris et de pannes de service.
 
Mai-juin 2018
Après moins d’un an d’activité, le RTM change de nom et devient exo, une nouvelle image de marque qui a coûté près de 280 000 $ à l’organisation. Incluant ces dépenses, l’organisation a octroyé tout près d’un demi-million de dollars en contrats de communication durant cette période.
 
2 juin 2018
Le RTM-exo a été frappé par une vague de départs au cours de ses premiers mois, avec un total de 94 démissions ou congédiements, constate notre Bureau d’enquête. M. Bachant a perdu près de la moitié de son équipe de haute direction, cinq de ses directeurs exécutifs ayant dû être remplacés.
 
11 juillet 2018
Les coûts de l’événement qui a servi, en mai, à dévoiler la nouvelle image de marque du RTM-exo sont révélés par Le Journal : 75 000 $, dont 23 000 $ pour le service de traiteur.
 
17 juillet 2018
Les retards s’accumulent sur le réseau d’exo, notamment sur la ligne Montréal-Deux-Montagnes.
 
23 juillet 2018
La démission de Raymond Bachant est annoncée.