/entertainment/comedy
Navigation

À la conquête du Canada

L’humoriste Kev Adams s’associe à l’agence ComediHa ! pour le développement de sa carrière chez nous

Kev Adams
Photo Chantal Poirier Kev Adams veut conquérir le Canada, et ce, dans les deux langues officielles.

Coup d'oeil sur cet article

Kev Adams n’a pas l’intention de s’asseoir sur le succès qu’il remporte chez lui, en France. De passage dans la métropole, l’humoriste qui se produira avec Mathieu Cyr dans le cadre de Zoofest, mardi soir et mercredi, confirme son désir de conquérir le marché canadien, et ce, dans les deux langues officielles du pays.

« Évidemment, j’adore la France et je veux continuer de faire vibrer le public là-bas. Mais après avoir vendu environ 1 150 000 billets, c’est comme si je pouvais cocher une case », a indiqué celui qui s’est associé à l’agence ComediHa ! pour le développement de sa carrière, au Canada.

« J’ai besoin de défis et je crois que c’est ça qui m’excite, me rend heureux et me fait vibrer, a ajouté l’artiste de 27 ans. L’anglais, c’est un défi intéressant, puisque ça m’ouvre des villes auxquelles je n’avais pas accès pour faire de la comédie. J’ai donc suivi des cours. Il y a trois ans, je ne parlais pas anglais du tout. »

Sur mesure

Alors qu’il s’apprête à amorcer la tournée européenne de son quatrième spectacle, Sois 10 ans (il célèbre ses 10 ans de carrière, cette année), l’artiste travaille également à la conception d’un one-man-show conçu spécialement pour le Québec. Il pourra compter sur Daniel Gagnon et Benoît Pelletier, deux auteurs d’ici, pour l’épauler dans cette tâche.

« Il y a des jokes qui se ressemblent, évidemment, puisque ça reste mon univers, mais l’idée, c’est vraiment de présenter un show inédit », a-t-il souligné.

Bien qu’il soit de passage au ComediHa ! Fest-Québec, où il offrira deux spectacles de 60 minutes, les 15 et 18 août, ce n’est qu’en 2019 que l’humoriste estime pouvoir présenter une version aboutie de son one-man-show « québécois ». À quoi le public pourra-t-il s’attendre ?

« Ça ne m’intéresse pas de venir parler au public d’ici de comment ça se passe en France. Je veux parler aux gens de choses qu’ils connaissent, de choses qui les touchent. »

Cinéma

En plus de ses projets humoristiques, Kev Adams poursuit sa carrière d’acteur, lui qui compte une douzaine de films à son actif.

À compter du 3 août, on pourra le voir dans une scène de The Spy Who Dumped Me, comédie d’espionnage mettant en vedette Mila Kunis et Kate McKinnon.

« C’est une scène de course-poursuite dans laquelle je conduis une voiture pour que les filles puissent s’échapper. Il y a des gens qui nous tirent dessus, des motos qui s’envolent... La scène est vraiment cool. »