/news/currentevents
Navigation

Un ado «tourmenté» abattu par la SQ

Il a publié un message d’adieu sur son compte Instagram quelques heures avant de mourir mercredi

Coup d'oeil sur cet article

LAC-BROME |  L’ex-copine du jeune homme de 17 ans abattu par des policiers de la SQ au Lac-Brome croit que c’est de cette manière qu’il souhaitait mourir.

Riley Fairholm, 17 ans, était en possession d’une arme de poing dans la nuit de mardi à mercredi, à l’angle de la rue Victoria et du chemin Knowlton, dans la petite ville de Lac-Brome, dans les Cantons-de-l’Est. 

Selon le Bureau des enquêtes indépendantes chargé de l’enquête, il se serait montré menaçant envers les policiers de la Sûreté du Québec qui ont tenté de négocier avec lui en utilisant un haut-parleur.

Ils ont finalement fait feu sur l’ado, qui est décédé.

Plusieurs amis proches de l’homme ont confié au Journal mercredi qu’il était souriant et serviable. Selon une bonne amie, il travaillait à l’épicerie et devait d’ailleurs entrer au travail mercredi midi.

Capture d'écran | TVA Nouvelles

Souriant

« Il était toujours souriant et l’une des meilleures personnes que j’ai rencontrées », a indiqué un ami d’enfance, Liam Turner.

Son ex-copine, Camille Larouche, affirme cependant que derrière sa bonne humeur se cachait quelqu’un de tourmenté.

« Il était bon pour cacher ses émotions et il voulait que personne ne sache qu’il n’allait pas bien », a-t-elle raconté avec émotions.

Selon elle, son geste était prémédité.

« ll a possiblement provoqué les policiers parce qu’il voulait mourir, mais était incapable de se suicider », a laissé entendre son ancienne copine.

D’ailleurs, avant de quitter le domicile familial mardi soir, Riley Fairholm a écrit sur son compte Instagram « I’m so happy knowing that I can make everyone’s lives easier and happier soon (Je suis tellement heureux de savoir que je vais pouvoir rendre la vie de tous plus facile et plus heureuse bientôt) », en y mettant un fond noir comme photo.

Capture d'écran | TVA Nouvelles

Mal de vivre

Son ex-copine a vu le message mercredi matin vers 7 h 30.

« Je savais ce que ça voulait dire », a-t-elle dit avec des trémolos dans la voix.

Mme Larouche a également mentionné que Riley Fairholm lui avait dit à maintes reprises qu’il voulait se suicider et ne voulait pas vivre plus de 30 ans.

Capture d'écran | TVA Nouvelles

« Je m’attendais à une fin, mais pas de cette manière », dit-elle tristement.

Le couple s’était fréquenté de janvier à août 2017 et s’était laissé lorsque Camille Larouche a dû quitter leur patelin pour aller étudier à l’extérieur.

Ils s’étaient fréquentés à nouveau pendant un certain temps lors de la période des Fêtes. Elle avait remarqué que son copain avait beaucoup changé, car il avait commencé à consommer de la drogue. Elle n’a toutefois pas pu confirmer ce qu’il consommait.

Ils ne s’étaient pas revus depuis mars, mais s’échangeaient quelques messages textes sur Messenger. Ils planifiaient de se voir bientôt, car elle avait encore quatre de ses chandails qu’elle devait lui remettre.

---------------------------------

Si vous avez besoin d'aide

Ligne d'intervention en prévention du suicide:

Disponible partout au Québec
1 866-APPELLE (277-3553)