/sports/opinion/columnists
Navigation

Le camping, plus populaire que jamais

Camping
Photo Julien Cabana Depuis quelques années, les amateurs de camping ont repris goût à voyager en VR pour découvrir le Québec. Ils sont à la recherche de nouvelles destinations capables de les satisfaire tout en leur permettant de visiter les alentours.

Coup d'oeil sur cet article

L’an dernier, les spécialistes du monde du camping au Québec et au Canada ont décidé de mener une recherche pour obtenir le portrait économique du monde du véhicule récréatif. Avec ces chiffres datant de 2017, nous sommes vraiment en mesure d’avoir une image plus fidèle de la réalité.

Pour le Québec, on compte 2000 emplois directs, des employés qui travaillent chez un commerçant de véhicules récréatifs.

La popularité de ce type de véhicule ne se dément pas dans la province. On estime que 18 % des ventes totales de véhicules récréatifs du Canada se font au Québec.

Si on veut transférer ce chiffre en segment de marché, le Québec représente 22 % des ventes d’autocaravanes et 18 % des ventes de caravanes qui doivent être remorquées.

Les Québécois sont plus fervents des caravanes, qui représentent 91 % des modèles vendus chez nous. Les 9 % restants comprennent les autocaravanes.

Malgré ce que l’on pourrait être porté à croire en raison de l’économie qui ne va pas toujours bien, en 2017, les ventes de véhicules récréatifs ont connu une hausse d’environ 13 %, qui se divise en 31 % des ventes d’autocaravanes et 11 % des ventes de caravanes.

Le Québec compte aussi d’importants manufacturiers comme New West, Safari Condo, Hélio et Pro Lite, pour ne nommer que ceux-là.

AU CANADA

Si on consulte les chiffres du côté canadien, il est mentionné que l’industrie du véhicule récréatif représente 265 millions $ et injecte directement dans l’économie annuellement 14,5 milliards de dollars.

Ce chiffre inclut des éléments comme l’achat, l’entretien, les réparations, l’entreposage, les assurances, l’achat d’équipements et d’accessoires, autant d’éléments qui se rattachent directement à la possession d’un véhicule récréatif.

Plus de 100 000 emplois sont reliés directement au monde du commerce du VR.

Selon l’étude, 15 % des Canadiens possèdent un VR. Dans une proportion de 90 %, ils déclarent posséder ces équipements pour voir du pays, autant au Canada qu’aux États-Unis. Ces amateurs convaincus pratiquent leur activité favorite durant un peu plus de 8 millions de voyages.

En 2017, les ventes globales de VR au Canada ont augmenté de 14 %, ce qui se rapproche de l’augmentation au Québec.

Cette hausse s’est traduite par une augmentation de 41 % du côté des autocaravanes et 12 % pour les caravanes remorquées, tous modèles confondus.

Encore là, le Québec se situe dans la moyenne canadienne. Pour la répartition des modèles vendus au Canada, 8 % se retrouvent dans la gamme des autocaravanes et 92 % dans les caravanes.

Au Québec comme au Canada, la caravane classique a encore la faveur des amateurs de véhicules récréatifs. La caravane de parc a baissé en popularité. Du côté des autocaravanes, les modèles Classe C sont les plus populaires comparativement au Classe B qui connaît moins de succès.

LE PORTRAIT

Selon un graphique créé par la firme Léger pour le compte de Camping Québec, on peut diviser les amateurs de VR en quatre grandes catégories.

Il y a les grands explorateurs (24 %), les enthousiastes exigeants (17 %), les adeptes accommodants (10 %) et les débutants curieux (17 %).

Il y a une cinquième catégorie de gens qui ne font pas de camping, les urbains incertains, qui compte pour 32 % des personnes interrogées.

« En consultant ces chiffres, on se rend bien compte que le marché du camping est en santé au Québec. Toutefois, lorsque l’on constate qu’il y a encore 32 % d’incertains, cela signifie que nous avons encore du travail à faire pour populariser l’activité », explique le président-directeur général de Camping Québec, Simon Tessier.

« Chaque année, nos exploitants de terrains de camping font d’importants travaux pour améliorer leur offre aux campeurs. Aujourd’hui, plusieurs terrains de camping sont devenus de véritables bases de plein air pour toute la famille, au grand plaisir des campeurs », ajoute-t-il.

VÉLO ET CAMPING

Du 7 au 9 septembre prochains, la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC) tiendra son événement « Vélo et camping, un véritable tandem idéal ». Le tout se déroulera au Camping Île-Marie, situé au 225, rue Francis, à Sherbrooke. Le nombre d’équipages est limité à 100, ce qui signifie que vous devez vous inscrire à l’avance. Vous avez jusqu’au 17 août pour le faire. Vous devez vous rendre sur le site www.fqcc.ca/activites afin d’imprimer un formulaire d’inscription et le faire parvenir à Alain Lamarre au bureau de la FQCC à Boucherville. Pour en savoir plus : 1 450 650-3722, poste 303.

NOMBREUSES ACTIVITÉS

L’événement « Vélo et camping, un véritable tandem idéal » n’est qu’un exemple d’activités organisées par la FQCC et ses régionales au cours de la saison. Pour tout savoir sur ce qui va se passer au cours des prochaines semaines, d’ici à la clôture de la saison en octobre prochain, vous pouvez vous rendre sur le site de la www.fqcc.ca sous l’onglet activités. Vous pourrez constater que partout au Québec, ce ne sont pas les rendez-vous qui manquent.