/news/politics
Navigation

Élections provinciales : Philippe Couillard menacé dans sa propre circonscription

CCQ Couillard
Photo d'archives Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Philippe Couillard devra mettre les bouchées doubles pour se faire réélire cet automne dans sa propre circonscription puisqu’il y tire de l’arrière selon un nouveau sondage.

Effectué le 26 juillet par téléphone dans la circonscription de Roberval, ce coup de sonde de la firme Recherche Mainstreet fait pour Qc125.com révèle que la Coalition avenir Québec (CAQ) obtient 28,7 % des intentions de vote des électeurs de l’endroit contre 26,5 % pour le Parti libéral du Québec (PLQ) du premier ministre. Le Parti québécois (PQ) est en déroute avec seulement 10,9 % des appuis devant Québec solidaire à 6,3 %.

Toutefois, le nombre d’indécis demeure élevé à 20,9 %.

Philippe Couillard avait été élu dans Roberval avec 55,2 % des votes aux élections générales de 2014 devant Denis Trottier du PQ à 33,3 %. La CAQ n’avait alors récolté que 6,9 % des votes.

Les deux derniers premiers ministres du Québec ont été chassés du pouvoir en perdant leur élection dans leur circonscription. Jean Charest du PLQ avait connu ce sort en 2012 dans Sherbrooke tout comme la chef du PQ Pauline Marois en 2014 dans Charlevoix-Côte-de-Beaupré.

Ce sondage réalisé auprès de 645 répondants est un autre signe de la forte ascension de la CAQ qui domine dans les intentions de vote dans la province aux dépens du PLQ, ainsi que du PQ qui tire considérablement de la patte face à ses deux principaux rivaux.

Le coup de sonde a été mené alors que les noms des candidats de la CAQ, du PQ et de QS pour Roberval n’ont pas encore été annoncés. M. Couillard a, pour sa part, été officiellement désigné candidat de son parti dans sa circonscription en juin de l’an dernier.