/news/green
Navigation

Des Innus bloquent l’accès à la mine de Tata Steel à Schefferville

Tata Steel
Photo d'archives REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Des Innus de Matimekush-Lac John bloquaient toujours l’accès aux installations de la mine de Tata Steel à Schefferville, lundi.

La barricade a été érigée à la fin de la dernière semaine.

Il s’agit d’une action menée par le Conseil des Innus de Matimekush-Lac John qui dénonce des problèmes environnementaux liés à l’exploitation de la mine de minerai de fer.

Les Innus ont aussi des revendications sur la main-d’œuvre et les redevances versées par la compagnie.

Le conseiller Pako Vachon confirme que de 20 à 30 Innus assurent une présence continue sur une route menant aux installations de Tata Steel, à un kilomètre de Schefferville.

Selon lui, tout se déroule dans le calme.

À l’heure actuelle, il n’est pas possible de déterminer si les activités de la compagnie minière sont perturbées.

Une délégation de représentants du bureau de Tata Steel à Montréal doit se rendre à Schefferville lundi pour rencontrer le Conseil des Innus, selon le conseiller Pako Vachon.

Une rencontre est prévue dans le courant de l’après-midi.

Les Innus expliqueront leurs doléances et leurs inquiétudes à propos de la présence de minerai de fer dans une dizaine de ruisseaux entourant le site minier.

Ils sont aussi inquiets de la poussière engendrée par les activités minières.

Au sujet des emplois, ils souhaiteraient davantage d’embauches d’Innus et que la compagnie n’exige plus la connaissance de la langue anglaise pour l’embauche des travailleurs sur ce site qui est situé au Labrador.

Les élus du Conseil affirment aussi que la compagnie ne verse pas toutes les redevances en vertu des ententes signées avec Tata Steel.

Selon Pako Vachon, des policiers de la Sûreté du Québec se rendent sur les lieux régulièrement pour s’assurer que l’ordre est maintenu. Il n’y aurait eu aucune intervention de leur part.