/entertainment/movies
Navigation

Un bon départ pour 1991

Ricardo Trogi
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Ricardo Trogi

Coup d'oeil sur cet article

La trilogie de Ricardo Trogi vient de connaître son meilleur départ grâce à 1991. La plus récente comédie autobiographique du réalisateur a récolté des recettes de 695 000 $ depuis sa sortie en salle mercredi, selon les chiffres fournis par Films Séville, son distributeur.

Ce démarrage le place devant 1987 (qui avait amassé 412 000 $ durant ses 5 premiers jours d’exploitation en 2014) et 1981 (qui avait récolté 200 000 $ durant son premier week-end à l’affiche en 2009).

1991 n’a toutefois pas décroché la première position au box-office québécois. Selon les chiffres de Cinéac, le long métrage mettant en vedette Jean-Carl Boucher arrive au deuxième rang derrière le plus récent volet de Mission : Impossible. Le blockbuster de Tom Cruise a généré des recettes de 934 000 $ au cours du week-end, contre 419 000 $ pour 1991 lors des journées de vendredi, samedi et dimanche.

Au début du mois, La chute de l’empire américain de Denys Arcand avait recueilli 434 000 $ à ses trois premiers jours en salle. Le drame dépasse aujourd’hui la barre des 2 millions $.