/finance/business
Navigation

Baisse des profits pour George Weston

Baisse des profits pour George Weston
Photo d'archives, Reuters

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie George Weston a enregistré une lourde baisse de ses profits au deuxième trimestre.

L’entreprise ontarienne a engrangé des profits de 28 millions $ (0,21 $ par action ordinaire) pour la période de trois mois se terminant le 16 juin dernier contre 160 millions (1,02 $ par action ordinaire) la même époque l’an dernier. Il s’agit d’une chute de 82,5 %.

Ces résultats défavorables sont attribuables notamment à la performance de Weston Foods, de Loblaw, ainsi qu’en raison de l’impact négatif de la dépréciation et de l’amortissement de certains avoirs, ainsi que les coûts liés à l’acquisition du Canadian Real Estate Investment Trust.

«Nos secteurs d'activité de base ont continué d'afficher une bonne performance dans un marché hautement concurrentiel, malgré les fortes pressions exercées sur les coûts», a déclaré Galen G. Weston.

Le président et chef de la direction de Loblaw, Galen G. Weston, a précisé que «les activités de base de Loblaw avaient continué à fournir des résultats solides dans un environnement concurrentiel, tout en progressant rapidement dans ses initiatives de commerce par internet et de programme de fidélisation partout au Canada».

Il a cependant reconnu que Weston Foods avait connu un semestre «éprouvant», mais que les bénéfices liés à des changements déjà entrepris commençaient à se faire sentir.

Les ventes de Weston Foods ont diminué de 8,1 % au deuxième trimestre de 2018 par rapport à celui de 2017, passant de 509 millions $ à 468 millions $.

La semaine dernière, Loblaw avait annoncé que les profits avaient fléchi de 85 % au deuxième trimestre de son exercice financier.