/news/currentevents
Navigation

10e anniversaire de la tragédie: critiques devant l'absence d'hommage à Fredy Villanueva

Fredy Villanueva
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les critiques fusent après la décision des élus de ne pas prévoir d’hommage pour commémorer la mémoire de Fredy Villanueva, abattu il y a 10 ans, le 9 août 2008, dans le cadre d’une opération policière près du parc Henri-Bourassa, dans l’arrondissement de Montréal-Nord.

En conférence de presse sur les lieux de la tragédie, mercredi matin, des membres du comité de soutien à la famille Villanueva ont déploré cette décision, critiquant l’administration de la mairesse de l'arrondissement, Christine Black, qui a annoncé la création prochaine de la Place de l’Espoir sans toutefois prévoir d’hommage à Fredy Villanueva.

«C’est vraiment une gifle, c’est une claque en pleine face de se dire qu’on va faire une Place de l’Espoir, un projet qui arrive durant le 10e anniversaire, et qu’on n’est pas capable de mentionner quoi que ce soit sur Fredy Villanueva. Pourtant, il y a eu des millions de dollars injectés dans la communauté, pour les organismes communautaires, a déploré le militant Will Prosper. Si on n’est pas capable d’avoir un mot pour un jeune qui n’avait absolument rien à se reprocher, qu’est-ce qu’on va faire pour les autres jeunes si ça se produit encore?»

Réaction de la mairesse

La mairesse de l’arrondissement, Christine Black, s’est défendue de ne pas souligner le 10e anniversaire de la mort de Fredy Villanueva en soulignant que le sujet était toujours «polarisant» à Montréal-Nord.

«On est sur le terrain et on entend ce que les gens veulent, ici, à Montréal-Nord, et dans ce contexte-là, on ne pouvait pas aller en ce sens», a affirmé la mairesse lors d’un point de presse.

Mme Black estime que le 10e anniversaire de ces «tristes événements» est une occasion de «faire le point sur où on est rendus à Montréal-Nord» et de «rassembler» les citoyens autour d’un projet comme celui de la Place de l’Espoir.

«L’idée n’est pas de déplaire à un ou à l’autre [des deux positions], mais de trouver une idée qui va rassembler le plus possible les gens parce que quand chacun reste sur sa position et qu’on ne chemine pas comme communauté, ça ne nous permet pas d’avancer.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.