/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Vidéo : On a testé des passants sur leurs connaissances financières

On a entendu quelques réponses loufoques : «Un CELI?!? Comme dans célibataire?!?».

Coup d'oeil sur cet article

En collaboration avec

 

Accompagnée de mon fidèle acolyte François, j'ai sondé des dizaines de jeunes afin de voir à quel point ils connaissaient les finances personnelles et l'épargne.

N’étant moi-même pas très bien informée sur le sujet, j’ai été surprise de découvrir que je ne suis pas seule dans cette situation.

Nous avons donc fait appel à Christiane Van Bolhuis, planificatrice financière, partenaire de la Financière Sun Life*, afin de nous aider à comprendre certains aspects d'une bonne santé financière.

Voici les réponses données par Christiane aux questions que nous avons posées dans la vidéo. 

Qu’est-ce qu’un CELI ?

Contrairement à ce que pensaient plusieurs jeunes à qui on a posé la question, CELI n’est pas un diminutif de célibataire.

Christiane explique : 

«Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est une initiative du gouvernement pour encourager les gens à épargner. 

Ce type de compte est apparu en 2009 et permet à tout Canadian âgé de plus de 18 ans d’investir jusqu’à concurrence d’un maximum annuel, plus tous les droits de cotisation inutilisés. 

Aujourd’hui le droit de cotisation est de 5 500 $ par an, mais une personne pourrait avoir jusqu’à 57 500 $ de droits de cotisations en cumulant les droits depuis 2009. 

L’argent peut être investi dans n’importe quel but sans avoir à payer d’impôt sur les revenus de placement. C’est plus d’épargne pour vous et moins d’impôt à payer ! 

Que vous ayez besoin de cet argent bientôt ou dans de nombreuses années, le CELI est une excellente façon d’épargner et de faire croître votre argent à l’abri de l’impôt.»

Qu’est-ce qu’un REER ?

Si beaucoup de jeunes qui ont répondu à notre quiz savaient que le REER était lié à la retraite, peu d’entre eux pouvaient en définir les avantages à court terme.

Voici l’explication de Christiane :

«Le régime enregistré d’épargne retraite (REER) est un type de compte qui offre deux avantages fiscaux : la déduction d’impôt et le report d’impôt. Tout montant cotisé est 100 % déductible du revenu imposable.

Le montant investi croit à l’abri d’impôt et est imposé au moment du retrait, habituellement à la retraite.

Bien que le REER soit souvent synonyme d’épargne pour ses vieux jours, il n’est pas exclusif à la retraite. Il peut aussi servir d’outil stratégique pour l’atteinte d’objectifs à court ou moyen terme.

Il existe deux programmes qui permettent le retrait du REER sans imposition : le régime d’accès à la propriété (RAP) pour les premiers acheteurs et le régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) pour les gens qui font un retour aux études.»

Qu’est-ce qu’un fonds commun de placement ?

Même si son nom offre un bon indice, il n’est pas donné à tous, jeunes et moins jeunes, de le définir simplement.

Voici comment Christiane vulgarise le tout :

«Imaginez un panier d’épicerie : chaque semaine vous remplissez votre panier de différents articles afin de diversifier votre alimentation. D’une semaine à l’autre, les prix de certains articles vont monter tandis que d’autres vont descendre. Alors, vous équilibrez le tout et faites des choix afin que votre panier coûte environ la même chose de semaine en semaine.

Un fonds commun de placement, aussi connu comme un fonds mutuel, est un peu comme un panier d’épicerie : c’est une collection de plusieurs titres (actions, obligations, etc.). 

Des fois certains titres performent mieux et compensent pour ceux qui sous-performent. Le fonds commun offre donc une diversification instantanée.

Certains sont très conservateurs et visent la stabilité, tandis que d’autres sont très audacieux et visent une croissance maximale.

Les fonds sont gérés par des gestionnaires de portefeuille : les experts qui décident quoi mettre dans leur « panier ». L’important, c’est de choisir le fonds qui correspond à votre horizon de placement, vos objectifs et votre tolérance au risque.»  

À quel âge devrait-on mettre de l’argent pour la retraite ?

Christiane : «Il n’est jamais trop tôt pour commencer ! Plus on commence de bonne heure, plus ce sera facile d’atteindre vos objectifs et plus il sera facile de s’ajuster en cours de route. C’est vrai pour la retraite, mais aussi pour tout autre objectif financier. L’idée ici c’est d’atteindre une liberté financière à toutes les étapes de vie.»

 

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux