/misc
Navigation

Nos auteurs

CA_Patrick-DésyClaude LangloisMathieu Turbide

Bacardi lance deux rhums âgés

Bacardi lance deux rhums âgés

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise familiale au célèbre logo de chauve-souris a été fondée à Santiago de Cuba en 1862. Suivant la révolution cubaine, elle déménage son siège social aux Bermudes.

Avec le temps tropical des dernières semaines, rien de mieux que de se faire un petit Mojito ou un Pina Colada pour étancher sa soif. Élaborés à Porto Rico où j’ai eu le bonheur de séjourner rapidement cette semaine, voici mes impressions sur deux nouveaux rhums qui viennent tout juste de débarquer au Québec.

Buez moins. Buvez mieux.

 

Bacardi Anejo 4 ans, Rhum Ambré, Porto Rico

28,00 $ - Code SAQ 13693660 – 40 %

Un rhum tout en nuance et légèrement ambré. Nez attrayant offrant des notes d’abricot en confiture, de vanille, de miel avec un arrière-plan subtilement boisé. C’est velouté, ample avec une puissance bien maîtrisée. Belle persistance. Plus qu’étonnant comme qualité, sans parler du prix auquel il est vendu. Parfait avec le Cuba Libre ou, encore, dans un mojito si vous voulez lui donner un peu de punch!

 

Bacardi Anejo 8 ans, Rhum ambré, Porto Rico

32,50 $ - Code SAQ 492520 – 40 %

Il faut comprendre que l’évaporation en barrique s’effectue au moins deux fois plus vite dans les Caraïbes que si les barriques se trouvaient en Écosse, où l’on fabrique le fameux Scotch Wiskey. Autrement dit, un rhum de 8 ans élaboré à Porto Rico équivaut plus ou moins à un rhum qui aurait séjourné 15 à 16 ans en Écosse. La comparaison s’arrête ici, le rhum ayant peu à voir avec le whiskey, si ce n’est d’ajouter que le prix est remarquablement bas pour un alcool de cette qualité. Pour avoir dégusté l’ensemble des rhums « premiums » de Bacardi, le 8 ans est probablement le plus intéressant. Complexe, puissant, sans être lourd ou trop excessif. Une caresse à chaque gorgée, si vous le dégustez seul, tout en sachant qu’il fera merveille dans un cocktail Old Fashion.