/world/usa
Navigation

Papier journal : les États-Unis reculent sur certains tarifs

First day of G7 summit, with bilateral meetings in the morning before a group lunch, followed by roundtable talks and dinner
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’administration Trump a revu à la baisse quelques tarifs compensatoires et antidumping imposés sur le papier journal canadien.

Dans une détermination finale publiée jeudi, le département américain du commerce annule les droits antidumping visant tous les producteurs canadiens, sauf un. Catalyst Paper, une compagnie de la Colombie-Britannique, sera visée par un tarif de 16,88 %.

Selon les tarifs préliminaires annoncés en mars, l’ensemble des exportateurs canadiens auraient été touchés par des droits de 22,16 %, à l’exception de Resolu et White Birch, qui avaient été épargnés.

Surtaxe compensatoire

Les tarifs antidumping visent à corriger le coût d’un produit vendu sous le prix du marché américain. Or, les papetières seront aussi frappées d’une surtaxe compensatoire, qui correspond au niveau de subventions accordé à une entreprise étrangère.

Deux compagnies profitent ici d’une légère réduction par rapport aux taux préliminaires établis en janvier : Kruger, dont le taux passe de 9,93 % à 9,53 %, et Catalyst, qui passe de 6,09 % à 3,38 %.

Les autres voient leur surtaxe augmenter. Resolu sera touchée par un tarif de 9,81 % au lieu de 4,42 %. Le taux final de White Birch est quant à lui passé de 0,65 % à 0,82 %.

Le taux global pour les compagnies restantes sera de 8,54 %, en hausse par rapport au taux de 6,53 % fixé en début d’année.

Le Canada déçu

«Malgré la réduction de quelques droits de douane, le Canada demeure déçu», a fait savoir la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, dans un communiqué.

Elle a rappelé que plusieurs entreprises américaines sont venues témoigner devant la Commission du commerce international, à Washington, afin de faire part de leurs inquiétudes.

«Depuis des décennies, les éditeurs et imprimeurs américains comptent sur des importations de papier journal canadien à des prix équitables et concurrentiels. [...] Les droits seraient particulièrement néfastes pour les petites collectivités, étant donné qu’ils entraîneraient des coûts plus élevés, et même des pertes d’emplois dans les publications et journaux locaux», a-t-elle ajouté.

L’enquête de la Maison-Blanche sur le papier journal été prise à la suite d'une plainte formulée par l'entreprise américaine North Pacific Paper Company, établie dans l'État de Washington.

La décision finale sur l’entrée en vigueur des tarifs revient à la Commission du commerce international des États-Unis, qui doit trancher en septembre.

Les États-Unis évaluent à 1,21 milliard $US la valeur de leurs importations de papier de pâte mécanique non couché canadien.