/entertainment
Navigation

Zombie Boy: a famille préfère ne pas crier au suicide

Zombie Boy aurait pu être victime d’un malheureux accident, selon eux

Coup d'oeil sur cet article

La famille et les proches du mannequin Rick Genest, alias Zombie Boy, demeurent prudents par rapport à la thèse du suicide avancée par les policiers, n’écartant pas la possibilité que sa mort soit accidentelle.

« La famille est déçue que la police ait sauté aux conclusions aussi rapidement par rapport au suicide. Les circonstances dans lesquelles il est décédé portent à croire que ça aurait pu être un accident », a indiqué son agent Karim Leduc, vendredi.

L’artiste, qui devait célébrer son 33e anniversaire le 7 août, aurait effectué une chute mortelle d’un balcon situé au troisième étage d’un immeuble à logements du Plateau-Mont-Royal mercredi, selon M. Leduc. Sa conjointe, qui faisait partie de sa vie depuis une dizaine d’années, se trouvait à l’intérieur de l’appartement au moment des faits.

« Il est allé fumer une cigarette sur le balcon (...) Constatant qu’il était parti depuis trop de temps, sa copine est allée dehors et a constaté qu’il était tombé. Elle est présentement traitée pour un choc nerveux, à l’hôpital », a-t-il rapporté.

Pas drogué

Conscient que son ex-client, tatoué sur 90 % de la surface de son corps, pouvait faire l’objet de certains préjugés, M. Leduc a tenu à souligner que ce dernier ne consommait aucune drogue.

Rick Genest, alias Zombie Boy, appréciait en 2014 sa statue de cire au musée Grévin du Centre Eaton de Montréal.
Photo d'archives
Rick Genest, alias Zombie Boy, appréciait en 2014 sa statue de cire au musée Grévin du Centre Eaton de Montréal.

Selon lui, le coroner aurait même confirmé qu’il était complètement à jeun au moment du décès.

« Rico, c’était quelqu’un d’aimable, de très touchant, et d’une douceur sans égal », a-t-il dit au sujet de son ami, qui n’aurait laissé aucune note ni aucun message faisant part de son intention de se suicider.

« Je crois que c’est ce qui choquait le plus les gens, quand ils le rencontraient. Ça contrastait avec l’image agressive de ses tatous », a-t-il ajouté.

Quant à sa santé mentale, Karim Leduc soutient que ce dernier avait tendance à vivre des périodes plus difficiles. Dernièrement, il s’était isolé davantage, refusant de sortir faire ses courses, par exemple.

« Cependant, des démarches avaient été entreprises pour qu’il reçoive de l’aide. Il avait même pris son rendez-vous [pour voir un médecin]. C’était entendu que sa copine allait y aller avec lui. »

Musique

Zombie Boy, qui a connu la gloire après avoir côtoyé Lady Gaga dans le clip Born This Way, en 2011, travaillait à la création d’un album avec le réalisateur Mike Riggs, ex-guitariste de Rob Zombie. Un vidéoclip devait même être tourné prochainement.

« Nous discutons en ce moment avec Riggs pour savoir ce que nous allons faire avec ça, en son honneur, a assuré l’agent. C’est le projet auquel il tenait le plus. »

Les funérailles de l’artiste seront célébrées en privé, à la demande de la famille.