/lifestyle/family
Navigation

Cinq faits à propos des coups de chaleur et des chiens

Cinq faits à propos des coups de chaleur et des chiens
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

J’imagine que vous serez d’accord avec moi pour dire qu’on a un été chaud cette année. Oui, plusieurs canicules, des températures exceptionnelles... Tiens, on annonce encore des températures au-dessus de 30 °C ce week-end. Ce n’est donc pas le bon moment d’aller se promener en voiture avec le chien et encore moins de le laisser dans la voiture ne serait-ce que quelques minutes. Voici 5 faits avérés à propos des coups de chaleur chez les chiens.

1. Chaque été, plusieurs chiens sont victimes de coups de chaleur au Québec. Selon l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux, il semble que lors de l’été 2016, près du tiers de ses membres ont examiné ou soigné au moins un chien souffrant de coup de chaleur après avoir été abandonné dans une automobile. Cela veut donc dire qu’environ 800 chiens ont été laissés dans une voiture par temps chaud, et ce, dans tout le Québec ! Un chiffre inacceptable, à mon avis.

2. Les chiens sont beaucoup plus susceptibles de faire un coup de chaleur que les humains. Les chiens ne suent pas et ne peuvent évacuer leur chaleur corporelle que par la respiration, ce qui n’est pas un mécanisme efficace de régulation de la chaleur. Ils peuvent donc être victimes d’un coup de chaleur beaucoup plus facilement et rapidement que nous dans un même contexte.

Cinq faits à propos des coups de chaleur et des chiens
Photo Fotolia

3. Seulement quelques minutes d’attente dans une voiture stationnaire peuvent causer bien du tort à votre chien quand il fait chaud. Et cela peut aller très vite ! Le choc thermique, suivi du décès, peut survenir en dedans de 5 à 10 minutes quand il fait environ 30 °C dehors. La température à l’intérieur de la voiture augmente rapidement et dépassera la température extérieure. Par exemple, lors d’une journée d’été parfaite où il fait 26 °C, la température à l’intérieur d’une voiture à l’arrêt depuis 10 minutes est de 37,2 °C. Après 10 minutes, il fait déjà 37,2 °C (99 °F). Après 20 minutes, elle est à 42,8 °C (109 °F) et elle va continuer de grimper... La morale de l’histoire est bien simple : on ne laisse pas notre animal dans la voiture l’été, ne serait-ce que pour quelques minutes et ce, même les fenêtres ouvertes. Je vous réfère à un tableau suivant pour voir les détails... (www.avma.org/public/PetCare/Pages/Estimated-Vehicle-Interior-Air-Temperature-v.-Elapsed-Time.aspx)

4. Les coups de chaleur chez le chien ne se produisent pas qu’en laissant Pitou dans la voiture quelques minutes... Quand il fait chaud et que l’indice humidex est trop élevé, il n’y a pas que la voiture qui surchauffe : un balcon en plein soleil, un solarium, une tente, etc. Tous ces endroits devraient être proscrits. De même, l’exercice et les jeux intenses peuvent aussi provoquer des coups de chaleur chez le chien lors de journées chaudes. Quand il fait chaud, on se la coule douce à l’ombre !

5. Certaines races de chiens sont plus susceptibles à un coup de chaleur. En fait, les chiens qui ont la face et le museau plutôt écrasés comme le pug, le bouledogue et le terrier de Boston sont plus sensibles que les autres à la chaleur puisqu’ils ont naturellement de la difficulté à respirer de façon normale. Comme la respiration est pratiquement le seul moyen du chien pour diminuer sa chaleur corporelle, ce type de chien commence déjà avec un handicap majeur.