/finance/business
Navigation

Saputo en mode acquisition

Une résolution visant les droits de la personne sera déposée par une actionnaire

Le président du conseil et chef de la direction de Saputo, Lino Saputo Jr.
Le président du conseil et chef de la direction de Saputo, Lino Saputo Jr.

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un premier trimestre qui a vu ses profits piquer du nez de 37,1 %, le géant québécois Saputo estime avoir les reins assez solides pour satisfaire sa soif de nouvelles acquisitions.

« Nous sommes à la recherche d’autres acquisitions aux États-Unis, en Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande. Il y a un paquet de dossiers qui sont sur le marché, mais il faut être sélectif », estime Lino Saputo fils, PDG de la société Saputo.

Le numéro 1 du transformateur québécois a fait cette déclaration en marge de l’assemblée générale des actionnaires de la compagnie dans un grand hôtel de Laval, mardi.

En mêlée de presse, le PDG de Saputo a aussi dit que le système de gestion de l’offre « fonctionne pour le Canada », mais qu’il veut mettre fin à la classe 7, qui permet depuis deux ans de vendre une partie des surplus de lait au prix mondial.

Résultats décevants

Saputo a vu ses profits fondre de 37,1 % au premier trimestre de son exercice financier 2018 qui s’est terminé le 30 juin dernier. Son bénéfice net est passé de 200,3 millions $ à la même période l’an dernier à 126 M$ au cours du plus récent exercice.

Le bénéfice net ajusté de la société a chuté à 160,3 M$, soit 41 cents par action, contre 51 cents par action à la même période l’an dernier. Il s’agit d’une baisse de 20 %.

Quant au chiffre d’affaires, il a atteint 3,27 milliards $ contre 2,89 milliards $ l’an dernier, en hausse de 13 % en raison d’une augmentation des ventes provenant des nouvelles acquisitions.

La baisse des prix sur les marchés des ingrédients laitiers aux États-Unis et à l’échelle internationale, la fluctuation du dollar et les coûts d’acquisitions ont fait mal à Saputo.

À la fermeture des marchés, mardi, l’action de Saputo s’échangeait à 43,77 $, en hausse de 2,27 $, ou 5 %, par rapport à son prix de 41,50 % à l’ouverture. Saputo est valorisée à 16,3 milliards $ à la Bourse de Toronto.