/news/society
Navigation

Les aléas de la démographie québécoise

Maternité maman bébé bloc
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

C'est connu, les Québécois font de moins en moins de bébés. Pourtant, quand on compare les statistiques actuelles avec celles d'il y a 30 ans, on constate que le nombre de naissances est demeuré stable au Québec. Mais ce n'est pas une bonne nouvelle pour autant.

Près de 85 000 enfants ont vu le jour au Québec en 1986. Trente-deux ans plus tard, le nombre de naissances dans la province est à peu près le même. Et aujourd'hui comme en 1986, il se fait beaucoup plus d'enfants dans les grands centres que dans les régions comme le Bas-Saint-Laurent ou la Gaspésie.

Mais pour l'Institut de la statistique du Québec, ces données en recèlent une autre, plus significative, qui concerne l'indice de fécondité, c'est-à-dire le nombre de naissances en fonction du nombre de femmes en âge de procréer. Et cet indice est loin de s'améliorer, ce qui est inquiétant pour le renouvellement de la population québécoise.

«Ce que l’on voit, c’est que l’indice aussi a fluctué en vagues. Les dernières années, je vous dirais, on a passé le seuil de 1,6 enfant par femme au Québec depuis 2016. Mais le seuil de remplacement des générations est de 2,1 enfants par femme», explique Anne Binette Charbonneau, démographe à l'Institut de la statistique du Québec.

Plus de décès qu'en 1986

Le nombre de décès au Québec est par ailleurs en hausse constante depuis 30 ans. Résultat, on compte aujourd'hui 20 000 décès de plus par an au Québec qu'en 1986.

Et c'est le cas dans toutes les régions de la province, hormis à Montréal. Pourquoi? «C’est la structure par âge qui a vieilli le moins rapidement de toutes les régions du Québec, parce qu’il y a un grand bassin de jeunes et de jeunes immigrants, aussi, qui arrivent sur le territoire. Plus tard, les gens quittent Montréal. Donc, à des âges plus élevés, ils vont quitter la région», observe la démographe Anne Binette Charbonneau.

L'Institut de la statistique publiera en décembre un portrait démographique plus complet pour le Québec.