/news/society
Navigation

«On veut devenir un incontournable comme le Grand Défi Pierre Lavoie» – Yann Perreau

«On veut devenir un incontournable comme le Grand Défi Pierre Lavoie» – Yann Perreau
Photo d'archives Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Pagayer de Montréal à Québec, 250 kilomètres en quatre jours, en longeant les rives du fleuve Saint-Laurent, afin d'amasser des fonds pour Jeunes musiciens du monde, c'est ce que feront le chanteur Yann Perreau et les athlètes olympiques Jacqueline Simoneau et Lizanne Murphy en prenant part au Défi kayak Desgagnés.

«C’est un défi accessible à tous qui demande un minimum de préparation, a indiqué Perreau, porte-parole de l’événement. C’est une chance incroyable de découvrir les rives du fleuve Saint-Laurent comme nous ne les avons jamais vues et de parcourir la voie maritime qu’empruntaient nos ancêtres.»


«En plus, c’est pour une bonne cause. Jeunes musiciens du monde permet à des jeunes provenant de milieux défavorisés de se développer à travers la musique. Le sport et la musique donnent de l’espoir aux jeunes. On veut que l’événement devienne un incontournable, comme le Grand Défi Pierre Lavoie.»
Le porte-parole a tendu des perches à ses amis pour qu’ils prennent part à l’événement en tandem avec lui. Le chanteur Marc Déry prendra le départ à Trois-Rivières, tandis que Sébastien Lozon, animateur de radio de Rouge FM à Québec, parcourra le dernier segment en sa compagnie.


Une quatrième présentation


Le Défi kayak Desgagnés, qui s'est amorcé jeudi et qui se terminera dimanche, en est à sa quatrième année d’existence. Les trois premières éditions ont permis d’amasser entre 100 000 et 150 000 $.


Cent cinquante kayakistes feront le trajet.


Simoneau, qui a participé aux Jeux en nage synchronisée, a pu se familiariser avec la discipline lorsqu’elle a fait du bénévolat en kayak lors d’un événement aux îles Canaries.


«J’ai 40 km de kayak dans le corps, a indiqué Simoneau. Quand l’événement a été proposé, je n’ai pas hésité à embarquer. Ce sera une belle expérience. En plus, j’aime la musique et, quand j’étais jeune, je jouais du violon et du piano.»


Pour Murphy (basketball), il s'agira d'un baptême.

«J’aurai l’occasion d’avoir quelques entraînements, a-t-elle mentionné. Jacqueline a de l’expérience dans l’eau et je sais que, sur le plan du cardio et de la force mentale, je suis prête. C’est un événement hyper stimulant, parce que la musique est très importante pour moi. J’en écoute pour m’entraîner et dans ma préparation.»
 Une chose est sûre, si le kayak chavire, Simoneau aura l’avantage de pouvoir demeurer sous l’eau plus longtemps, elle qui peut rester submergée pendant 4 min 11 s.
 Les kayakistes s’arrêteront à Sorel-Tracy, Trois-Rivières, Portneuf et Québec, où ils auront droit à un bon souper et à un spectacle musical.