/travel/destinations
Navigation

La Cour suprême (Ottawa): le temple du jugement infaillible

Cet édifice austère, mais impressionnant n’attire pas autant de touristes qu’il le devrait… sauf les visiteurs avertis !
Photo courtoisie, Gilles Proulx Cet édifice austère, mais impressionnant n’attire pas autant de touristes qu’il le devrait… sauf les visiteurs avertis !

Coup d'oeil sur cet article

Bizarrement, même si Ottawa est une ville architouristique, avec ses sempiternels monuments, sa flamme éternelle, son parlement, ses tulipes, peu de gens se donnent la peine de visiter l’édifice de la Cour suprême... ce que je vous recommande !

C’est dans le gigantesque hall de la Cour suprême que les guides vous attendent. C’est gratuit !
Photo courtoisie, Gilles Proulx
C’est dans le gigantesque hall de la Cour suprême que les guides vous attendent. C’est gratuit !

Ne serait-ce que pour admirer le talent architectural du célèbre Ernest Cormier qui a aussi conçu la Cour d’appel du Québec, sur la rue Notre-Dame, dans le Vieux-Montréal, et l’actuelle résidence montréalaise de la famille Trudeau sur l’avenue du Docteur-Penfield (parce que Trudeau père avait le sens des symboles et qu’installer son clan au sommet d’une montagne en plein quartier diplomatique dans un édifice patrimonial ayant le même architecte que la Cour suprême était un bon moyen de marquer sa « noblesse » canadian). 

Sommet du pouvoir judiciaire

Ce qu’il y a de plus fort après Dieu, au Canada, c’est la Cour suprême. Maurice Duplessis aimait la qualifier de « tour de Pise » en raison de ses penchants anti-Québec... En 1982, lorsque Pierre-Elliott Trudeau, qui vivait alors déjà dans sa maison Ernest Cormier, a rapatrié la constitution, cette institution s’est trouvée à obtenir le dernier mot sur tout ! Certains parlent du « gouvernement des juges » et c’est ici son palais ! 

La salle d’audience de la Cour suprême peut être visitée : on y prend des décisions plus importantes qu’au parlement !
Photo courtoisie, Gilles Proulx
La salle d’audience de la Cour suprême peut être visitée : on y prend des décisions plus importantes qu’au parlement !

Visiter le parlement, c’est bien beau. Mais c’est dans la Cour suprême que les décisions ultimes se prennent souvent. Toutes les questions litigieuses que les politiciens sont trop lâches pour affronter, c’est ici qu’elles aboutissent... aux mains des juges. Si cette institution perdait sa crédibilité, ce serait la fin du Canada de 1982 qui repose essentiellement sur elle. 

Eh bien, presque tout l’édifice est ouvert au public tous les jours de 9 h à 17 h et des visites guidées sont continuellement offertes : on peut visiter la salle d’audience, le hall d’honneur de 32 mètres par 17, et de 12 mètres de haut. « Ce hall incarne magistralement les principes du style Beaux-arts, soit l’ordre et la clarté », m’explique-t-on.

Sans surprise, les policiers sont partout dans la capitale fédérale.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Sans surprise, les policiers sont partout dans la capitale fédérale.

Enfin, j’oubliais de vous dire que les visites sont gratuites. Franchement, c’est un incontournable ! Incroyable que si peu de Canadiens tiennent à voir les lieux où les choses se décident pour eux !