/opinion/columnists
Navigation

Voiler les fillettes, une chance pour notre société?

opinions - bock-côté - publicité gap, retour à l'école

capture
Capture d'écran Le voile chez les fillettes doit être condamné.

Coup d'oeil sur cet article

Gap est une marque de vêtements américaine bien connue. Mais ces jours-ci, elle fait parler d’elle d’étrange manière.

Pour sa publicité américaine et britannique consacrée au thème du retour à l’école, elle a notamment décidé de voiler une fillette. Elle est charmante, mignonne comme tout et porte le foulard islamique.

Provocation

Quand on sait l’importance politique qu’a prise le voile dans le monde occidental ces dernières années, on ne peut y voir qu’une provocation calculée de la part d’une entreprise qui prétendra naïvement pratiquer un marketing de la diversité.

Parlons très clairement : si le voile est présent au cœur du monde islamique, au point d’être devenu son étendard politique et idéologique, c’est l’islam radical qui veut voiler les gamines, et plus encore en Occident, comme si on voulait les imperméabiliser contre ses valeurs. On ne fait même plus croire qu’elles choisiront de le porter ou non à l’âge adulte. On les conditionne dès l’enfance à en faire le principal élément caractérisant leur identité publique. Avant toute chose, la jeune femme sera transformée par les islamistes en panneau publicitaire pour une cause politico-religieuse.

Il s’agit tout à la fois d’un symbole d’asservissement des femmes et d’assignation communautaire. La femme doit être marquée dès son plus jeune âge comme elle doit être enfermée dans une communauté religieuse à laquelle elle appartient. C’est une dynamique de ségrégation volontaire qui se met en place. L’islam radical se donne à la fois pour mission de détacher les musulmans de leur société d’accueil et de les victimiser.

En fait, tout le génie stratégique de l’islam politique consiste à nous amener à croire que nous cédons moins à une conquête culturelle et politique menée par la frange radicale d’une religion que nous faisons preuve de tolérance et d’ouverture.

Les pays anglo-saxons ne veulent voir dans les revendications islamistes que d’honnêtes doléances portées par des croyants sincères qui veulent se faire une place dans le monde occidental. Ils se laissent terriblement bluffer. Ils n’ont pas compris que les islamistes, étape par étape, retournent contre nous la culture des droits de la personne. Ils instrumentalisent la tolérance pour étendre leur influence.

Il faut dire que le capitalisme, qui n’est pas un mauvais système économique lorsqu’il est bien encadré, pratique un aveuglement certain devant la question de la « diversité ». Il ne semble pas comprendre qu’elle n’est pas toujours une richesse et que certaines pratiques culturelles méritent d’être sévèrement jugées.

France

En fait, il ne veut voir dans chacune des composantes de la diversité qu’autant de parts de marché à conquérir, auxquelles il faut envoyer des signaux de reconnaissance de plus en plus explicites. Il marchande ainsi notre civilisation. En banalisant le voile chez les fillettes, il se rend coupable d’une dérive inadmissible.

On notera que devant cette publicité militante de Gap, le scandale est venu de la France, un pays qui, malgré tout, trouve dans le principe de laïcité une manière de résister politiquement à l’idéologie multiculturaliste. Cette résistance devrait nous inspirer.