/news/politics
Navigation

Élections: tout le Québec est prenable, croit François Legault

Élections: tout le Québec est prenable, croit François Legault
ANDRÉANNE LEMIRE/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

François Legault s’est présenté comme un «premier ministre économique» lors d’un discours dimanche où il a dévoilé les grandes lignes de son programme électoral.

«Je veux vous dire une chose: c’est prenable partout et on va essayer de gagner partout, dans toutes les régions du Québec», a lancé le chef de la CAQ au cours d’un discours entouré de la majorité de ses 95 candidats déjà dévoilés, en marge d’un caucus à Shawinigan.

L’événement était la première occasion pour François Legault de réagir au déclenchement de la campagne électorale le 23 août prochain, annoncé par le premier ministre Philippe Couillard la veille. Les troupes caquistes se sont ensuite réunies en caucus afin de discuter de la stratégie à adopter d’ici le scrutin, le 1er octobre prochain.

Dans son discours, le chef de la CAQ a invité les Québécois à faire confiance à son passé d’entrepreneur en rappelant que le budget du Québec représente environ 18 000$ par électeur. «Posez-vous la question : si vous aviez à choisir quelqu’un à qui confier le 18 000$, à qui vous feriez confiance ?», a-t-il demandé devant un parterre de journalistes et une trentaine de militants.

Exporter l’électricité

Au chapitre de l’économie, l’exportation de l’hydro-électricité sera au cœur de la plateforme électorale de la CAQ. Le parti a d’ailleurs tenu son caucus à quelques mètres de la Cité de l’énergie, à Shawinigan, symbole de la nationalisation de l’hydro-électricité au Québec.

Un gouvernement Legault créerait des «alliances énergétiques» avec des provinces canadiennes ou États américains voisins afin de construire des lignes de transmission qui permettrait d’exporter les surplus d’hydro-électricité du Québec. «Si je suis premier ministre le 1er octobre, je vais m’impliquer personnellement pour qu’on augmente nos exportations, entre autres dans le Nord-est américain, pis oui, je vais discuter avec nos voisins du reste du Canada», a lancé François Legault, en référence à la rebuffade subie de la part de l’ex-première ministre ontarienne, Kathleen Wynne.

Campagne positive

François Legault étudierait également les nouveaux marchés que représentent les projets de chaînes de blocs, les centres de données et l’électrification des transports. «Avec un gouvernement de la CAQ, non seulement on va bien utiliser les surplus d’électricité d’Hydro-Québec, mais il va en manquer d’électricité», a-t-il lancé.

C’est seulement une fois ces surplus épuisés que le gouvernement du Québec devra prévoir la production de nouvelles capacités énergétiques, dont les parcs d’éoliennes, plaide-t-il.

Outre l’économie, l’éducation et la santé seront les deux autres thèmes centraux de la campagne de François Legault, que celui-ci souhaite «positive».

La Mauricie est très sollicitée ce week-end. Le premier ministre libéral, Philippe Couillard, est aujourd’hui à Trois-Rivières pour assister au Grand Prix, avant de visiter une librairie dans le cadre de la journée «Le 12 août, j’achète un livre québécois».