/news/currentevents
Navigation

Deux autres noyades dans les eaux du Québec

L’alcool et l’inexpérience pourraient être en cause dans l’une d’elles

FD-NOYADE-PLAGE-RAWDON
Photo Agence QMI, Pascal Girard Le corps d’un Montréalais a été repêché dimanche dans les eaux du lac Pontbriand, à Rawdon, dans Lanaudière.

Coup d'oeil sur cet article

Les corps de baigneurs de 23 et 30 ans ont été repêchés dimanche des cours d’eau du Québec, portant le décompte des noyades depuis le début de l’année à 41.

À pareille date l’an passé, le Québec en était à 36 noyades sur son territoire.

Le Montréalais Brayan Samir Castro Merma, 23 ans, a été la première victime dimanche, après avoir été repêché dans les eaux du lac Pontbriand, à Rawdon, dans Lanaudière.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), le jeune homme ne savait pas nager et se baignait avec trois amis peu avant 3 h 15 lorsqu’il a sombré dans le lac. L’inexpérience et l’alcool pourraient avoir joué un rôle, ajoute le corps policier.

« Il a comme perdu pied, il était accroché à un de ses amis, il a glissé et c’est là qu’ils ont perdu la trace de leur ami », a expliqué à TVA Nouvelles Bruno Jodoin, directeur du Service de la sécurité incendie de Rawdon.

Le jeune homme a été retrouvé dans la matinée à un endroit où la profondeur du lac est entre 10 et 12 pieds (de 3 à 3,6 m environ).

Mort silencieuse

Raynald Hawkins, de la Société de sauvetage, fait remarquer que la noyade est un phénomène beaucoup plus silencieux qu’on ne pourrait le penser et que des baignades de nuit peuvent en augmenter les risques.

« Ce n’est pas vrai que les gens vont se débattre lorsqu’ils se noient. Le moindrement que vous êtes en train de parler à quelqu’un et qu’il y a une autre personne en difficulté pendant ce temps, vous ne l’entendrez peut-être pas et vous ne le verrez pas si c’est la nuit », dit M. Hawkins.

Il recommande de rester près de la plage, avec les pieds qui touchent le fond de l’eau, lors des baignades nocturnes, surtout lorsqu’une personne ne sait pas nager.

Deuxième victime

Une deuxième victime a été repêchée vers 15 h 15, cette fois-ci dans la rivière de la Petite-Nation, à Ripon, en Outaouais.

Il s’agit d’un touriste de 30 ans d’origine mexicaine, dont l’identité n’a pas encore été dévoilée. Il faisait partie d’un groupe de six baigneurs, eux aussi mexicains.

« À un certain moment, il s’est retrouvé en difficulté en raison du courant fort. Ses amis ont tenté de lui porter secours, mais en vain », a expliqué Stéphane Tremblay, porte-parole de la SQ.

– Avec l’Agence QMI

Les noyades au Québec

  • 69% des noyades ont lieu dans des plans d'eau naturels (lacs, étangs, rivières, ruisseaux, etc.)
  • 83% des noyades impliquent des hommes
  • 21% des victimes ont entre 21 et 34ans
  • 25% des victimes ont entre 50 et 64 ans
  • 83% des jeunes adules victimes de noyade ne portaient pas de gilet de sauvetage et 41% avaient consommé de l'alcool

Source: Société de sauvetage