/opinion/blogs/columnists
Navigation

Tempête dans un verre de Blanc

Michelle Blanc
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Arrêtez les niaiseries ! C’est sûrement la controverse/tempête dans un verre d’eau la plus nounoune de ce début de campagne Électorale pré-électorale.

Une candidate écrit une blague sur Twitter avec son nom de famille et les Offensés Permanents, les Analphabètes Politiques et autres Courroucés à Temps Plein lui sautent à la gorge.

Oui Michelle Blanc (dont le nom de famille est bel et bien Blanc) a tweeté : « Les gens qui veulent voter “blanc”, retenez que mon prénom c’est Michelle! »

Il faut vraiment 1-manquer de culture 2-manquer de vocabulaire 3-manquer d’humour 4-manquer de jugement pour voir dans ce gazouillis inoffensif un commentaire raciste.

Faut-il se surprendre que le Donneur de Leçons en chef, le Lider Supremo des Gauchistes,  l’humoriste qui ne fait rire personne à part les subventionnés de la culture, Louis T. (abréviation de Louis Troll, sûrement) ait sauté à pieds joints dans la controverse... sans savoir de quoi il parlait ?

Il faut vraiment ne jamais avoir ouvert un livre, un journal, un dictionnaire ou un magazine pour penser que le « vote blanc » est synonyme de suprématie xénophobe.

Ce fin analyste qui dénonce les « fake news » ne sait donc pas qu’on appelle « vote blanc » des votes annulés ? Il n’a jamais entendu parler de ces bulletins de vote où aucun nom n’est coché ?

Il a si peu de vocabulaire qu’il ne sait pas qu’on dit "laisser en blanc" un espace où l’on n’écrit rien ?

Il ne sait pas que lorsqu’on donne un chèque en blanc on laisse le nom du porteur vide ?

Il ne connait pas l'expression « tirer à blanc » ?

Quel dommage que Michelle ait enlevé son gazouillis. Elle n’avait pourtant rien à se reprocher.

La semaine prochaine, Louis T. s’offense qu’un candidat péquiste ait parlé de travail au noir.