/opinion/columnists
Navigation

La CAQ, un danger pour le Québec?

Coup d'oeil sur cet article

Peut-on envoyer une escouade de la SQ au quartier général du Parti libéral du Québec, s’il vous plaît ?

Je crois qu’un trafiquant de drogues y sévit.

C’est la seule façon dont j’arrive à m’expliquer les récents propos d’Alexandre Taillefer et de Philippe Couillard sur la CAQ.

QUI A PEUR DE FRANÇOIS LEGAULT ?

Selon messieurs Taillefer et Couillard, une victoire de la CAQ le 1er octobre prochain menacerait la paix sociale au Québec.

Car la CAQ, voyez-vous, est un méchant parti d’extrême droite. Des libertariens enragés qui vont commencer à démanteler l’État québécois deux minutes après avoir remporté les élections.

« Le système de santé ? On jette ça aux poubelles ! L’assurance sociale ? On envoie ça au déchiqueteur, les pauvres n’auront qu’à vendre leurs organes ou leurs enfants sur le marché noir s’ils veulent manger ! Ahahahah ! »

Les libéraux sont certainement les seuls Québécois à avoir peur de François Legault.

Car, enfin, soyons sérieux !

La seule chose que le chef de la CAQ va changer en prenant le pouvoir est l’emplacement des plantes vertes dans les bureaux des différents ministres.

Legault, un libertarien ? Un ennemi du modèle québécois ?

Voici des extraits du programme de la CAQ.

« Mise en place d’un système de prématernelle universelle et gratuite.

« Plus d’orthopédagogues, d’orthophonistes, de psychoéducateurs et autres professionnels dans les écoles.

« Mieux financer les CÉGEPS en région pour contrer l’exode des jeunes.

« Stimuler l’investissement et la création d’emplois bien payés. » Etc., etc.

Bref, l’État sera aussi omniprésent, aussi gros et aussi généreux sous un gouvernement caquiste que sous un gouvernement libéral.

Si Legault est libertarien, moi, je suis communiste !

LES LUNETTES DE SOLEIL

C’est ça, la stratégie de campagne du PLQ ?

Distribuer des cadeaux achetés avec l’argent des contribuables, et faire peur au monde ?

Wow.

Pas étonnant qu’Alexandre Taillefer porte toujours des lunettes de soleil. Moi aussi, j’aurais honte et m’arrangerais pour ne regarder personne dans les yeux.

La Grande Idée du PLQ tient sur un carton d’allumettes.

1) Le Québec compte de plus en plus de vieux.

2) Les vieux ont tendance à avoir plus peur que les jeunes.

3) Donc, on va miser sur la peur. On va les faire chier dans leurs culottes. On va prendre un ti-minou dégriffé et on va le faire passer pour un guépard sanguinaire.

Tout un programme !

C’est ce qu’on appelle un parti fatigué. À bout de souffle et à court d’arguments.

J’écrivais hier que lorsque je regarde les quatre grands partis, je me sens comme un végétarien qui aurait le choix entre une côte de bœuf, un jarret d’agneau, une blanquette de veau et un rôti de porc.

Mais j’oubliais de mentionner qu’une de ces viandes est faisandée.

TIRER VERS LE BAS

Le PQ est un repaire de racistes, et la CAQ, un refuge de libertariens.

Et Québec solidaire, c’est quoi ? Un regroupement de vieux stalinistes qui rêvent de construire des goulags en Abitibi ?

Monsieur Couillard ne cesse de dire qu’il faut « remonter le niveau » en politique.

Mais dans les faits, il ne cesse de baisser la barre.