/news/currentevents
Navigation

La SQ est vantée pour sa lutte contre les Hells

Elle a reçu un prix de l’Association canadienne des chefs de police

Canada Run
Photo d’archives, AXEL MARCHAND-LAMOTHE Quelque 500 membres et supporteurs des Hells Angels rassemblés en Montérégie, la fin de semaine dernière, ont dû montrer patte blanche aux nombreux policiers qu’ils ont croisés.

Coup d'oeil sur cet article

Décriée par les Hells Angels et leurs partisans, l’offensive menée par la Sûreté du Québec contre les motards criminels est citée comme modèle à suivre par les dirigeants policiers du pays.

L’Association canadienne des chefs de police (ACCP), dont les membres sont réunis en congrès à Halifax, a décerné son Prix d’excellence 2018 de la lutte contre le crime organisé à la SQ, hier.

Cette récompense survient au lendemain de quatre jours de surveillance à Saint-Charles-sur-Richelieu, en Montérégie, où 500 Hells Angels et supporteurs ont participé au plus gros rassemblement annuel du gang, le Canada Run.

Les méthodes de la SQ ont été critiquées par trois membres des Hells du chapitre québécois South, vendredi dernier, en entrevue exclusive avec notre Bureau d’enquête, alors qu’ils ont comparé à de l’intimidation les nombreuses interceptions routières dont les motards font l’objet cet été.

Mais pour l’ACCP qui regroupe 1000 hauts gradés au pays, la SQ sert plutôt d’exemple avec sa volonté d’exercer une pression constante sur les Hells, redevenus une de ses priorités.

« Message ferme »

La création de nouvelles brigades à Montréal et à Québec pour traquer les leaders du monde interlope a aussi mené à l’un des plus importants coups de filet de l’année en sol canadien, à la fin d’avril.

« Le projet Objection a lancé un message ferme que les policiers à travers le Canada sont engagés à perturber les activités criminelles des Hells Angels et de leurs associés », a dit hier Thomas Carrique, l’assistant directeur du service de police ontarien de York, en remettant le prix à l’inspecteur Benoit Dubé, un spécialiste du crime organisé à la SQ.

L’enquête antidrogue Objection a conduit plus de 70 accusés devant la justice, tout en privant les motards de plusieurs millions de dollars en drogue et en argent.

L’inspecteur Guy Lapointe, qui a récemment été visé par une lettre de menaces de mort que les enquêteurs croient venir des motards en réaction à cette pression de la SQ, a souligné l’apport de tous les autres corps policiers qui font équipe avec les « Verts » au sein des escouades nationales et régionales de lutte au crime organisé québécois.

Guy Lapointe<br>
<i>Inspecteur</i>
Photo Axel Marchand-Lamothe
Guy Lapointe
Inspecteur

« Ce n’est pas seulement l’affaire de la Sûreté du Québec et on remercie nos partenaires », a réagi Guy Lapointe, hier.