/news/green
Navigation

Feux de forêt: l'état d'urgence déclaré en Colombie-Britannique

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement britanno-colombien a déclaré l'état d'urgence dans la province mercredi en raison de l'avancée des feux de forêt, qui ont déjà forcé l'évacuation de plus de 3000 personnes ces derniers jours.

En date de mardi, 566 feux de forêt brûlaient dans différentes régions de la Colombie-Britannique. Par conséquent, 29 ordres d'évacuation concernant 1521 propriétés ont été donnés, forçant un peu plus de 3000 personnes à fuir leur demeure. Environ 18 700 personnes se trouvaient aussi sous le coup d'une alerte d'évacuation et devaient se tenir prêtes à évacuer à tout moment, a indiqué le gouvernement.

Le temps chaud et sec prévu pour les prochains jours risque de compliquer la tâche des pompiers, tandis que la foudre pourrait aussi déclencher de nouveaux incendies.

«La sécurité du public est toujours notre priorité et, alors que l'activité des feux de forêt prend de l'ampleur, il s'agit d'une nouvelle étape dans notre réponse aux feux de forêt pour s'assurer que la Colombie-Britannique ait accès à toutes les ressources nécessaires», a expliqué le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, par communiqué. La période d'état d'urgence doit durer 14 jours, mais peut être étendue ou raccourcie, selon les besoins.

Le gouvernement a aussi incité la population à collaborer en respectant les interdictions de faire des feux à ciel ouvert, afin de prévenir le déclenchement de nouveaux incendies.

Des milliers de pompiers et des renforts

À ce jour, près de 3400 pompiers sont à pied d'œuvre pour combattre les incendies, dont 436 qui proviennent d'autres provinces et même d'autres pays, incluant l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Mexique. Le gouvernement fédéral s'est aussi engagé, lundi, à envoyer environ 200 militaires dans la province pour appuyer les pompiers.

De son côté, le Québec, via la SOPFEU, a envoyé une quarantaine de pompiers et quatre avions-citernes la semaine dernière pour aider à combattre les incendies. Il s'agit d'un retour de balancier alors que des dizaines de pompiers britanno-colombiens étaient venus porter assistance à leurs collègues au Québec au début de l'été.

C'est la deuxième année de suite que les feux de forêt forcent le gouvernement de la Colombie-Britannique à déclarer l'état d'urgence. L'an dernier, des feux extrêmement dévastateurs avaient forcé jusqu'à 45 000 évacuations et ravagé plus d'un million d'hectares, amenant le gouvernement à maintenir l'état d'urgence pendant 10 semaines, du début juillet à la mi-septembre.