/24m/job-training
Navigation

Parent célibataire : réussir la rentrée scolaire

Cheerful young father talking with sons while pouring milk
zinkevych - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Pour les familles monoparentales, la rentrée représente souvent un stress financier et psychologique important. Quelques pistes pour passer au mieux cette étape.

Ne pas s’isoler

Baya El Hachemi, directrice de la Halte la Ressource, souligne « l’importance de savoir se mettre en réseau ». La participation à la vie communautaire, aux occasions d’entraide et de partage est fondamentale. « La Halte propose par exemple des activités de cuisine collective. C’est l’occasion de créer des liens de solidarité, pour le gardiennage, pour le dépannage, etc. ».

De son côté, RePère fournit aux pères célibataires les outils nécessaires à une relation de qualité avec leurs enfants.

Opérations « rentrée scolaire »

À l’exemple du Centre de ressources et d’action communautaire de La Petite-Patrie, bon nombre de centres communautaires de Montréal organisent chaque année un événement « rentrée scolaire ».

Plusieurs organismes disposent de programmes de distribution de matériel scolaire aux enfants de familles dans le besoin. C’est le cas des Magasins-Partage, implantés dans 17 quartiers de Montréal. Avec son « Opération Bonne Mine », la Société de Saint-Vincent de Paul aide au règlement des frais de scolarité, d’uniforme et de transport, notamment.

Aides gouvernementales

Depuis 2017, le gouvernement du Québec verse annuellement une somme de 100 $ par enfant à charge âgé de 4 à 16 ans. Cette prestation s’ajoute au paiement de Soutien aux enfants. Du côté fédéral, l’Allocation canadienne pour enfants est versée mensuellement aux parents dont le revenu est inférieur à 150 000 $ par an.