/elections
Navigation

François Ouimet évincé par le PLQ: vers une contestation judiciaire dans Marquette?

François Ouimet évincé par le PLQ: vers une contestation judiciaire dans Marquette?
Photo d'archives, TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des membres de l’Association libérale de Marquette songent à contester devant les tribunaux la décision du PLQ, de larguer l’actuel député libéral François Ouimet au profit de l’ex-joueur de hockey Enrico Ciccone, a appris Le Journal.

Selon nos informations, des avocats se penchent actuellement sur le cas du député Ouimet, qui avait reçu du premier ministre Philippe Couillard l’assurance de pouvoir se porter candidat aux élections mais qui a pourtant été évincé à la veille de son investiture.

«Le parti n’a pas respecté sa constitution, estime une source, sous le couvert de l’anonymat. Il y a des gens qui sont en train de regarder la possibilité d’une mise en demeure, d’une injonction.»

Les règlements du PLQ stipulent que les membres d’une association ont le droit de choisir leur candidat, plaide-t-on. Sans parler du fait que le parti avait fixé la date de la tenue de l’investiture et que les membres avaient reçu un avis en ce sens.

«M. Ouimet a proposé sa candidature, le parti a fait des photos officielles de campagne. Tout a été respecté dans la procédure et rien ne permet de changer ça dans les statuts à 24 heures d'avis», confie-t-on.

La constitution du parti souligne que le chef du parti doit être d’accord avec le choix des membres de l’association.

Plusieurs personnes consultées par notre Bureau parlementaire sont d'avis que Philippe Couillard avait bel et bien approuvé la candidature de François Ouimet lors d’une rencontre en tête-à-tête à la fin du mois de mai dernier.

Véritable bastion libéral, la circonscription de Marquette comprend notamment la municipalité de Dorval et l’arrondissement de Lachine. Le premier ministre Philippe Couillard doit annoncer ce matin que l'ancien hockeyeur Enrico Ciccone portera les couleurs libérales en vue du scrutin du 1er octobre.