/24m/outings
Navigation

«Le Québec chante!» : 300 choristes unissent leurs voix pour chanter Gilles Vigneault

Shooting Front Cahier week-end Gilles Vigneault
PHOTO BEN PELOSSE

Coup d'oeil sur cet article

Près de 300 choristes de partout au Québec relèveront, cette fin de semaine, le défi de créer un spectacle hommage à Gilles Vigneault en l’espace de quatre jours seulement.

La toute première édition du festival Le Québec chante!, dédié au chant choral, se tient à la Tohu, à Montréal, et l’Alliance chorale du Québec, organisatrice de l’événement, a choisi de souligner les 90 ans du grand poète québécois pour l’occasion.

«C’est vraiment un beau défi. On a vraiment des horaires chargés dans les prochains jours, mais c’est beaucoup de plaisir», indique Danielle Thibault, directrice générale par intérim de l’Alliance chorale, au sujet de la coordination des 300 choristes pour le spectacle hommage à Gilles Vigneault, qui aura lieu dimanche, le 19 août.

«Il y a une personne qui se consacre uniquement à la mise en scène » ajoute-t-elle.

Ingrid St-Pierre, qui se tient loin de la scène cet été pour mieux se concentrer sur son prochain album, a accepté sans hésitation l’invitation à participer à ce festival.

«Trois cents voix autour d’une œuvre qui est magistrale, je pense que ça va être quelque chose d’assez émouvant. Gilles Vigneault est un grand poète francophone. Ce sera grandiose», affirme l’auteure-compositrice-interprète.

La jeune femme raconte avoir été membre de chorales, lorsqu’elle était plus jeune.

«Ç’a été mon école! Même jusqu’à tout récemment, je le faisais dans mon coin, à Cabano. Je m’invite dans la chorale et je chante avec les gens.»

Concerts pour tous

En plus d’ateliers offerts aux choristes, des spectacles pour le public sont aussi prévus à Le Québec chante!

Vendredi, Quartom, un ensemble «a capella» capable d’interpréter de nombreux styles musicaux avec une touche d’humour et des jeux de scène divertissants, prendra la scène de la Tohu.

Puis, dimanche après-midi, les gens sont invités au concert final, qui comprendra sept chansons de Gilles Vigneault, interprétées par les 300 choristes. Ingrid St-Pierre, Quartom et le chœur Afrika Intshiyetu participeront aussi au spectacle.

Le concert se déroulera aussi à la Tohu, et Danielle Thibault remarque qu’il semble y avoir une énergie particulière qui émane de cette salle ronde. «Les choristes sont emballés par l’expérience en rond. De plus, ce sera autant intéressant pour eux que pour les spectateurs!»

Ingrid St-Pierre, qui a offert un atelier aux participants jeudi, aura le bonheur d’entendre l’une de ses chansons interprétée par la grande chorale.

«Je suis là pour porter la chanson avec eux. Je ne vois pas ça comme ma chanson et 300 voix, je vois que c’est 301 voix qui portent la même chanson, qui porte notre chanson. Je vois ça comme un moment de symbiose», lance la musicienne, fébrile.

Nouvel album

La chanteuse du Bas-du-Fleuve, qui s’éloigne de la préparation de son nouvel album le temps d’une fin de semaine, avoue avoir très hâte de présenter cet opus au public en janvier.

«Je pense que c’est l’album de ma vie qui s’en vient, que c’est une étape dans ma vie. La trentaine m’a fait le plus grand bien», décrit-elle.

«Ce sera un album libre et lumineux. C’est ce que j’avais besoin d’entendre et de faire.»

Ses admirateurs pourront cependant entendre du nouveau matériel plus rapidement, puisqu’Ingrid St-Pierre compose de la musique à l’image pour la série «L’heure bleue», qui reprendra en septembre à TVA.

«Dans le premier épisode, il va y avoir une nouvelle chanson de moi qu’on va entendre à la toute fin», indique-t-elle.

Quartom jouera à 19 h 30 vendredi, et le spectacle hommage à Gilles Vigneault aura lieu dimanche, à 15 h 30. Les deux rendez-vous se tiendront à la Tohu.

Un moment de partage

Le festival Le Québec chante! a pour objectif de rapprocher des choristes des quatre coins de la province. Cependant, il n’y a pas qu’eux qui pourront échanger sur le chant choral au cours de la fin de semaine.

«On souhaite que les gens puissent partager leur passion. Il y a beaucoup de gens intéressés par la chorale, mais qui ne le font pas. C’est l’occasion pour eux de voir ce que ça représente. L’organisation voulait inciter les rencontres pour que certaines personnes puissent joindre une nouvelle chorale», explique Danielle Thibault, directrice générale par intérim de l’Alliance chorale du Québec, à propos des soirs de spectacles ouverts à tous.

Tisser des liens

Pour l’auteure-compositrice-interprète Ingrid St-Pierre, la chorale est un moyen incroyable de tisser des liens.

«Pour certaines personnes, c’est leur sortie de la semaine. Je trouve que c’est précieux», ajoute-t-elle.

Il y aura autant des choristes expérimentés que débutants à ce grand rassemblement, qui se déploie du jeudi 16 au dimanche 19 août, à la Tohu.

«C’est l’occasion de rencontrer des gens de tous horizons qui font plein de choses autres que la musique dans la vie. Je trouve que ça sera intéressant», indique Ingrid St-Pierre au sujet de sa participation à l’événement.