/misc
Navigation

Football: Le Rouge et Or ne fait qu'une bouchée des Gryphons de Guelph

Le Rouge et Or écrase les Gryphons 46-3 dans un match présaison à sens unique au PEPS

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval a disposé des Gryphons de Guelph par la marque de 46-3 dans un match présaison disputé samedi, au PEPS.

Le Rouge et Or a dominé de bout en bout et encore davantage en deuxième demie quand les réservistes des deux équipes étaient sur le terrain. En avance 25-3 à la demie, les protégés de Glen Constantin ont marqué trois touchés au troisième quart pour fermer les livres.

« Je suis content de notre performance et nous avons pu utiliser tout le monde, a mentionné le pilote lavallois. J’aime l’esprit d’équipe. Nous avons accordé trop de verges en sol en début de match, mais la situation s’est replacée. Nous avons aussi des difficultés à courir en première demie. Samuel [Chénard] a aussi fait une couple de lectures qui m’ont donné des pincements au cœur. »

« Je m’attendais à une meilleure opposition de Guelph, de poursuivre Constantin. Leur quart-arrière [Theo Landers] manquait d’aplomb. Il avait mieux fait lors du Défi Est-Ouest en mai, au PEPS. » Landers a complété deux de ses six passes pour deux verges en première demie.

De la profondeur

Justin Éthier a aimé la profondeur de son unité. « Nous avons commis un revirement au premier quart, mais je suis satisfait, dans l’ensemble, du travail de notre première unité, a mentionné le coordonnateur offensif lavallois. En deuxième demie, nous avons été dominants avec notre deuxième unité. Nos 12 joueurs de ligne offensive ont vu de l’action, et les batailles sont loin d’être réglées. Nos quatre porteurs ont très bien fait. Chez les receveurs, Vincent Forbes-Mombleau a vécu son baptême. Il possède un très très grand potentiel, et son défi est de se familiariser avec le cahier de jeux. C’est une recrue qui peut avoir un impact rapidement. Nous avons de la profondeur à toutes les positions. »

Mombleau a inscrit son premier majeur sur une passe de deux verges de Hugo Richard. Il a complété le match avec quatre réceptions pour 41 verges. « Je suis bien content d’avoir marqué mon premier touché, a indiqué le produit du campus Notre-Dame-de-Foy. Sur cette séquence, je savais que le ballon s’en venait à moi. C’est une belle marque de confiance. J’étais nerveux en début de match et une belle passe m’a glissé entre les mains, mais je me suis repris. Après avoir capté ma première passe et couru quelques tracés, la nervosité est disparue. »

« Le plan est que je joue à l’intérieur, ce qui est nouveau pour moi, de poursuivre Forbes-Mombleau. Guillaume Rioux fait un bon travail pour m’aider sur les points techniques. Peu importe la position, ça ne me dérange pas. Je souhaite avoir le plus d’opportunités de jouer. »

Attitude positive

Dans le camp adverse, Jean-François Joncas retenait quelques points positifs. « Notre bloqueur Eric Starczala a bien fait contre Mathieu Betts, a indiqué le coordonnateur offensif des Gryphons. Il avait la mission de suivre Betts, peu importe le côté du terrain où il s’alignait. Je suis fier de lui. Malgré le pointage, les joueurs n’ont jamais baissé les bras. J’ai aimé leur attitude positive. On veut compétitionner avec les meilleurs, et ce match est un réveil. On fait bien en Ontario, mais on réalise qu’il y a encore beaucoup de travail à faire. »

« On aurait aimé être plus efficace par la passe en première demie, d’ajouter l’ancien centre étoile du Rouge et Or. En deuxième demie, on savait que la différence d’âge entre les réservistes nous rendrait la tâche difficile. »

Adam Auclair casse enfin la glace

Adam Auclair a inscrit son premier touché en carrière.

Le secondeur hybride n’a pas fait les choses à moitié en réussissant une interception qu’il a ramenée sur 99 verges pour inscrire les premiers points du Rouge et Or. Auclair a reculé en couverture dans les zones profondes et Theo Landers lui a lancé une passe parfaite en plein centre du terrain.

« J’avais passé près de marquer un touché à ma première saison contre Sherbrooke, au PEPS, mais je ne m’étais pas rendu dans la zone des buts, a raconté le joueur défensif par excellence sur la scène canadienne. Marc-Antoine Pivin et Alexandre Lebreton m’avaient agacé pas mal et je voulais me rendre au bout cette fois-ci. »

« J’ai reçu de beaux blocs qui m’ont beaucoup aidé, de poursuivre Auclair. Je n’ai pas vu la séquence, mais Kevin McGee a donné son corps pour la science pour me permettre de me rendre jusqu’au bout. »

Expérience

Utilisé en première demie, Hugo Richard a complété 17 de ses 21 passes pour 169 verges. Il a lancé deux passes de touchés et fut victime d’une interception. « Nous avons eu besoin d’un peu de temps pour prendre notre rythme, mais ça s’est bien passé quand nous avons ouvert la machine et que nous avons pris nos aises, a raconté le vétéran de 5e année. Avec les années, le jeu est de plus en plus lent. Nous sommes plusieurs gars d’expérience et nous sommes confortables. En partant, on voulait établir le jeu au sol, mais ça allait bien par la passe, et nous avons continué. Sur l’interception, il y a eu confusion avec le porteur et j’ai lancé dans une zone très serrée. Ça fait partie de la rouille. »

Djan marque son retour

À son premier match en deux ans, Dante Djan a salué son retour au jeu avec un touché sur une passe de deux verges de Samuel Chénard. « C’était incroyable quand j’ai marqué mon touché, a exprimé l’ailier rapproché de Calgary. Mon travail a rapporté des dividendes. Quand j’ai embarqué sur le terrain, je ne pensais qu’au football, et non à mon genou et à la rouille. C’était un bon test sur le plan mental. J’ai reçu quelques plaqués et tout s’est bien passé. »

Jonathan Breton-Robert, Alexis Côté, la recrue Vincent Forbes-Mombleau et Mathieu Robitaille ont réussi les autres majeurs du Rouge et Or. Timide en première demie, l’attaque terrestre du Rouge et Or a amassé 118 verges entre quatre porteurs. Le secondeur Frédéric Pongo a été le meilleur des locaux avec cinq plaqués. Auclair, Kean Harelimana, Félix Bamrounsavath et la recrue Maxym Lavallée en ont réussi chacun quatre.

Parce qu’ils ont négligé de s’inscrire à l’école, l’ailier rapproché Alexandre Savard et le demi défensif Souleymane Karamoko n’ont pas affronté les Gryphons, mais leur situation académique ne pose pas de problème.