/finance
Navigation

Le duel des titans du golf

La rivalité Tiger Woods-Phil Mickelson ramène à la hausse les cotes d’écoute télévisée

SPO-GLF-MAJ-PGA-PGA-CHAMPIONSHIP---FINAL-ROUND
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Tiger Woods est-il de retour ? On s’est posé la question au Tournoi des maîtres en avril et au Championnat des joueurs de la PGA en mai, sans toutefois obtenir de réponse définitive. Mais le récent Omnium britannique, à la fin juillet, puis le Championnat de la PGA du week-end dernier ont semblé prouver que Woods pouvait encore aspirer aux grands honneurs.

Même si on ne reverra possiblement jamais le Tiger d’antan, ces deux derniers tournois d’envergure, où Woods a respectivement terminé sixième et deuxième, sont venus confirmer que l’ex-numéro un mondial pouvait rivaliser avec les jeunes vedettes actuelles du circuit de la PGA, et ce, sur une période de quatre jours.

Un Tiger Woods en grande forme plaît non seulement aux amateurs, mais surtout à la PGA et à ses commanditaires et partenaires médiatiques, notamment les télédiffuseurs. À preuve, on a observé une hausse des cotes d’écoute de 69 % pour le Championnat de la PGA la fin de semaine dernière, comparativement à l’édition 2017, à laquelle Woods n’avait pas participé.

Mais Woods pourrait bientôt entrer en compétition directement avec la PGA. Tiger et un autre vétéran du circuit, Phil Mickelson, prévoient disputer une ronde à Las Vegas à la fin novembre, ronde au terme de laquelle le gagnant repartira avec la modique somme de 10 millions de dollars.

Un commanditaire officiel n’a pas encore été nommé, mais Woods et Mickelson n’auront certes pas de difficulté à convaincre une entreprise de débourser un tel montant pour commanditer l’événement qui aura lieu lors de la fin de semaine de l’Action de grâce américaine.

Les dirigeants de la PGA hésitent à se prononcer sur ce duel. D’un côté, deux membres du circuit deviennent des concurrents, puisque Woods et Mickelson entendent répéter l’expérience deux fois par année et songent à modifier le format à l’occasion en y invitant d’autres golfeurs. D’un autre côté, le duel aura pour effet de mousser un sport qui a grandement besoin de faire parler de lui.

Un événement de haut niveau

La différence entre un duel Tiger Woods-Phil Mickelson et les autres duels et défis hors de l’ordinaire et hautement médiatisés dans l’histoire du sport est que l’on aura cette fois droit à une véritable compétition, et non à un événement improvisé visant à simplement offrir de la visibilité au sport et aux athlètes impliqués.

On n’a qu’à penser aux déceptions qu’ont causées le combat entre Floyd Mayweather et Conor McGregor l’été dernier, la course de 150 mètres organisée entre Donovan Bailey et Michael Johnson au Skydome de Toronto en 1997, ou encore la fameuse Bataille des sexes au tennis entre Bobby Riggs et Billy Jean King, en 1973.

Dans le cas de Woods et de Mickelson, on parle de deux athlètes qui figurent parmi les meilleurs golfeurs de l’histoire, qui sont tous deux dans la quarantaine et qui sont des rivaux de longue date. L’un d’eux s’avère de loin la principale attraction du circuit de la PGA et l’autre attire également tous les regards lorsqu’il participe à un tournoi.

Flairant une bonne affaire, le réseau américain TNT a déjà acquis les droits de diffusion en vue de ce duel qui pourrait constituer l’événement télévisuel de l’année et qui risque également de ne pas passer inaperçu dans le milieu des paris sportifs.

Il n’est pas impossible que l’un d’eux l’emporte par dix coups, mais les amateurs de golf regarderont néanmoins le tout du début à la fin.

L’effet Tiger Woods

Tiger Woods demeure le golfeur qui suscite le plus d’intérêt sur le circuit de la PGA. Les cotes d’écoute de chaque tournoi dépendent des performances de Woods, comme en témoignent les cotes d’écoute des cinq principaux tournois auxquels il a pris part depuis cinq mois.

Tournoi Classement de Tiger Woods Hausse des cotes d’écoute*
Tournoi des maîtres 31e 16 %
Championnat des joueurs 11e 56 %
Omnium des États-Unis Éliminé après deux rondes 3 %
Omnium britannique 6e 38 %
Championnat de la PGA 2e 69 %
*Hausse comparativement à l’édition 2017 des mêmes tournois, pour le marché américain.

Le chiffre de la semaine : 43 millions $

Même en ayant été absent de la compétition pratiquement toute l’année, Tiger Woods a été le 16e athlète le mieux payé de la planète en 2017 avec des revenus totalisant 43,3 millions de dollars, en grande partie grâce à ses contrats de commandite. Phil Mickelson figure au 2e rang, avec des revenus s’élevant à 41,3 millions.