/sports/others
Navigation

Jackalope : Annie Guglia triomphe à Montréal

Jackalope : Annie Guglia triomphe à Montréal
Dario Ayala / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La Montréalaise Annie Guglia a fait plaisir à ses partisans en montant sur la plus haute marche du podium de l’étape de la Coupe du monde de skateboard présentée dans le cadre du Jackalope, dimanche au parc olympique.

Après avoir obtenu deux deuxièmes places lors de ses quatre premières présences à cet événement, l’athlète de 27 ans souhaitait faire mieux. En devançant Vanessa Torres et Paige Kramer, il s’agissait d’une mission accomplie pour elle.

Jackalope : Annie Guglia triomphe à Montréal
Dario Ayala / Agence QMI

«Ça faisait longtemps que je n’avais pas terminé première dans une compétition. C’est vraiment "le fun", parce que mes parents étaient là. Ma mère pleurait... C’était juste parfait!» a-t-elle dit en rigolant.

Devant une idole

Même si elle visait la victoire lors de ce tournoi, Guglia savait à qui elle avait à faire à Montréal. Sa dauphine, la Californienne Vanessa Torres, est l’une des grandes figures du skateboard féminin. Elle a remporté la toute première compétition de rue féminine des X Games, en 2003.

«Je la regarde depuis 15 ans. C’était mon idole quand j’étais jeune. Je me disais qu’au mieux, j’allais finir deuxième», a-t-elle avoué, après la compétition.

Concentration primordiale

De l’avis de la Québécoise, la concentration est l’élément qui a fait la différence lors de la finale. Elle a par ailleurs démontré qu’elle était en mesure de faire le vide lorsqu’elle s’élançait des rampes.

Jackalope : Annie Guglia triomphe à Montréal
Dario Ayala / Agence QMI

«Il y a une "switch" dans ton cerveau qui fait la différence au niveau de la concentration et de l’adrénaline. Le skate est un sport ou le focus est très important.»

«En qualifications, dans la "run" juste avant moi, une de mes amies s’est cassé la cheville. Ça m’a vraiment déconcentré. Ça m’a affecté parce que je m’en faisais pour elle. Ça m’a déstabilisé pour les qualifications, mais après, je me suis ressaisie pour les finales.»

Annie Guglia prendra maintenant quelques jours de repos avant de se tourner vers le Am Getting Paid, un tournoi ouvert autant aux «skaters» professionnels qu’amateurs, qui aura lieu au Taz de Montréal, en septembre.